Les marchés jouent la prudence en attendant l'emploi américain

vendredi 2 novembre 2012 13h16
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont stables ou en légère baisse vendredi à mi-séance et Wall Street est attendu étale, dans des marchés toujours dominés par la prudence avant les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis et à quelques jours d'une élection présidentielle qui s'annonce très serrée.

La santé de l'économie américaine est d'autant plus cruciale pour les valeurs européennes que la contraction de l'activité se prolonge dans la zone euro.

À Paris, l'indice CAC 40 est stable (-0,03%) à 3.474,17 points vers 12h GMT. À Francfort, le Dax grignote 0,08% et à Londres, le FTSE cède 0,12%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 prend 0,19%, secteur automobile en tête (+1,2%).

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street entre -0,05% et +0,04%.

Aux Etats-Unis, les investisseurs attendent 125.000 créations d'emplois et un taux de chômage en légère hausse en octobre, à 7,9% contre 7,8% en septembre.

La publication la veille d'une enquête ADP montrant une amélioration du marché de l'emploi dans le secteur privé limite le risque d'une déception, selon les intervenants.

"Les chiffres ADP ont été assez bons (...) et il y a une assez bonne probabilité pour que le gouvernement américain n'ait pas non plus licencié le mois dernier, ce qui serait bon pour les créations d'emplois", commente Peter Garnry, stratège chez Saxo Bank.

"Si les chiffres de l'emploi sont meilleurs que prévu, je pense que ce sera un catalyseur pour le marché qui pourrait ainsi poursuivre sa dynamique haussière jusqu'au week-end."

Les résultats ont continué à animer la cote. Jusqu'à présent, 44% des sociétés ayant publié en Europe ont fait moins bien que prévu, selon les données Thomson Reuters Starmine.   Suite...

 
<p>L'indice CAC 40 est stable (-0,03%) &agrave; 3.474,17 points vers 13h. Les Bourses europ&eacute;ennes sont stables ou en l&eacute;g&egrave;re baisse vendredi &agrave; mi-s&eacute;ance et Wall Street est attendu &eacute;tale, dans des march&eacute;s toujours domin&eacute;s par la prudence avant les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis et &agrave; quelques jours d'une &eacute;lection pr&eacute;sidentielle qui s'annonce tr&egrave;s serr&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>