Les Bourses européennes confirment leur reprise à la mi-séance

mardi 30 octobre 2012 13h12
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes confirment leur reprise à mi-séance mardi, sous l'impulsion de valeurs comme UBS, BP ou Allianz, mais dans des volumes qui restent faibles en raison de la fermeture de Wall Street.

À Paris, le CAC 40 gagne 39,41 points ou 1,16% à 3.448,30 points à 11h52 GMT, après une poussée à 3.451. Francfort et Londres prennent respectivement 0,94% et 0,82%, tandis que l'indice paneuropéen EuroStoxx 50 s'adjuge 1,16%.

Les marchés américains sont fermés pour la deuxième séance consécutive en raison de l'ouragan Sandy qui a paralysé l'activité sur la côte Est et fait 13 morts selon des premiers bilans. L'incertitude demeure quant à une éventuelle réouverture de Wall Street mercredi.

Du coup, les volumes de transactions en Europe sont retombés à leur plus bas niveau depuis le creux de la mi-août et l'activité se concentre sur quelques poids lourds de la cote qui ont annoncé des résultats satisfaisants ou, comme UBS, des réorganisations majeures.

La banque suisse gagne encore 4,88% à 13,76 francs suisses, après un plus haut de 15 mois de 14,04 et au lendemain d'un bond de 7,3%. La banque helvétique a, comme attendu, annoncé 10.000 suppressions d'emplois - du jamais vu depuis la faillite de Lehman Brothers en 2008 - et décidé de se désengager de l'obligataire pour se concentrer sur la banque privée et la gestion de fortune.

A Francfort, Deutsche Bank s'adjuge 3,86% après la publication de résultats trimestriels solides et conformes aux attentes. Autre poids lourd du Dax, l'assureur Allianz s'octroie 3,08% après avoir relevé ses objectifs annuels au vu de ses bons résultats du troisième trimestre.

A Londres, BP grimpe de 4,8% en réaction à des résultats trimestriels meilleurs que prévu qui permettent à la compagnie pétrolière de rehausser son dividende. Dans la foulée, Total gagne 1,84% à Paris.

Fiat initialement en hausse en réaction au bond de 80% bénéfices trimestriels de sa filiale américaine Chrysler, a en revanche été réservé à la baisse à la Bourse de Milan après ses propres résultats. Le constructeur automobile italien a certes battu le consensus au troisième trimestre mais, contrairement à l'engagement pris le 31 juillet, il n'a pas communiqué d'objectifs pour 2013 et 2014.

Sur le marché des changes, l'euro se raffermit face au dollar à la faveur d'un tassement des rendements des emprunts italiens et espagnols. Le yen fait preuve de vigueur après de timides annonces de la Banque du Japon, qui n'a pas renforcé son programme d'assouplissement quantitatif autant que certains l'espéraient, mais la faiblesse de l'économie japonaise, confirmée mardi par plusieurs indicateurs mensuels et une révision à la baisse des prévisions de la BoJ, devrait empêcher un rebond durable, disent les cambistes.   Suite...

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes confirment leur reprise &agrave; mi-s&eacute;ance mardi, mais dans des volumes qui restent faibles en raison de la fermeture de Wall Street. A 11h52 GMT, Francfort et Londres prennent respectivement 0,94% et 0,82%. Le CAC 40 gagne 1,16% &agrave; 3.448,30 points, apr&egrave;s une pouss&eacute;e &agrave; 3.451. /Photo d'archives/REUTERS/Alex Domanski</p>