UBS va supprimer 10.000 postes

mardi 30 octobre 2012 11h09
 

ZURICH (Reuters) - UBS a dévoilé mardi un plan visant à cesser ses activités dans l'obligataire et annoncé la suppression de 10.000 postes, un plan social sans précédent depuis l'effondrement de la banque américaine Lehman Brothers en 2008.

Une fois ce plan achevé, la banque helvétique concentrera ses activités sur son métier de banque privée, avec une présence remodelée dans la banque d'investissement.

Le directeur général du groupe Sergio Ermotti, en place depuis seulement 13 mois, est à l'origine de cette réorganisation qui vise à économiser 3,4 milliards de francs suisses (2,8 milliards d'euros) en plus du plan d'économies de deux milliards déjà en place et à restituer du cash aux actionnaires.

Le plan doit aussi permettre à la banque d'atteindre un rendement annuel de ses fonds propres d'au moins 15% à compter de 2015 en ramenant son coefficient d'exploitation entre 60% et 70%.

La banque isolera de nombreuses activités obligataires afin de réduire ses positions dans les lignes de métier dont elle entend sortir en raison de leur manque de rentabilité liée à l'introduction de nouvelles règles de capitalisation à la suite de la crise financière.

Carsten Kengeter, qui co-dirige actuellement la division banque d'investissement, quittera les instances dirigeantes d'UBS pour prendre la tête du portefeuille d'activités et de positions abandonnées.

Le reste des activités de banque d'investissement qui comprendront les actions, l'analyse financière, le conseil, les changes et les métaux précieux, sera dirigé par Andrea Orcel, l'autre co-dirigeant de la banque d'investissement dans sa configuration actuelle et récent transfuge de Bank of America, recruté par Sergio Ermotti.

"L'impact net de tous ces changements sera de transformer l'entreprise", écrit Sergio Ermotti dans une lettre aux actionnaires. "Nos résultats seront dans l'ensemble moins volatils, plus constants et de meilleure qualité".

La réorganisation équivaut à la suppression d'environ 15% des effectifs actuels de la banque qui passeront de 63.754 actuellement à 54.000, à l'horizon 2015.   Suite...

 
<p>UBS, qui va cesser ses activit&eacute;s dans l'obligataire, annonce la suppression de 10.000 postes, un plan social sans pr&eacute;c&eacute;dent depuis l'effondrement de la banque am&eacute;ricaine Lehman Brothers en 2008. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann</p>