Des rachats à bon compte ont rééquilibré Wall Street

vendredi 26 octobre 2012 22h31
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé stationnaire vendredi sur des rachats à bon compte touchant des valeurs qui avaient été attaquées pour des résultats trimestriels jugés décevants.

Les bons indicateurs économiques du jour avaient pu, en début de séance, compenser la déception causée jusqu'à présent par la "saison" des résultats.

Les investisseurs avaient salué la statistique du PIB US du troisième trimestre qui a montré, suivant sa première estimation, que la croissance avait progressé à un rythme supérieur aux attentes, les dépenses des ménages solides ayant compensé sur le tard un recul des investissements privés.

Mais l'optimisme initial s'est vite tempéré. "Même si c'est 2% ce n'est pas grand chose; il nous faudrait 4% de croissance pas 2%", déclarait Phil Orlando (Federated Investors) en cours de séance.

Une autre statistique de bon augure n'avait pas suffi à remettre la cote sur les rails, jusqu'à ce qu'apparaissent les rachats à bon compte.

Le sentiment du consommateur américain a fortement progressé contre toute attente en octobre, à son plus haut niveau en cinq ans, dans un climat plus optimiste pour l'avenir, suivant l'indice Thomson Reuters/Université du Michigan.

L'approche de l'élection présidentielle américaine, le 6 novembre, contribue par ailleurs à créer un climat d'incertitude à Wall Street.

MOYENNE MOBILE DE 50 JOURS ENFONCEE PAR LE S&P

Sur 244 entreprises de l'indice S&P-500 qui ont publié leurs comptes, 62,3% ont battu le consensus, soit un peu mieux que la moyenne habituelle de 62%, suivant des données Thomson Reuters.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>