Vinci prévoit une baisse de son résultat net pour 2012

jeudi 25 octobre 2012 21h51
 

PARIS (Reuters) - Vinci a prévenu jeudi que son résultat net pourrait être en baisse d'environ 3% à 4% cette année par rapport à 2011 en raison de l'impact négatif des nouvelles mesures fiscales et sociales en France.

"Les discussions en cours concernant le projet de loi de Finances pour 2013 pourraient se traduire par un alourdissement supplémentaire des prélèvements qui affecterait le résultat net du groupe dès 2012", explique le groupe de BTP et de concessions dans un communiqué.

Lors de la publication de ses résultats du premier semestre fin juillet, Vinci avait dit tabler sur un résultat net proche des niveaux atteints en 2011, en excluant l'impact des "nouvelles augmentations de charges fiscales et sociales envisagées en France".

La prévision d'un résultat opérationnel proche de celui dégagé l'an dernier n'apparaît plus dans le communiqué diffusé jeudi. Un porte-parole du groupe n'a pas voulu apporter de précision sur ce point.

Dans son communiqué, Vinci prévoit pour l'ensemble de 2012 une hausse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 4%, grâce au "bon niveau" de son activité au troisième trimestre et à ses dernières opérations de croissance externe.

Il avait auparavant indiqué prévoir une légère croissance de ses revenus.

Entre juillet et septembre, le chiffre d'affaires a progressé de 7,3% (+3,2% à données comparables), à 10,262 milliards d'euros.

Sur neuf mois, il atteint 28,205 milliards d'euros, en hausse de 4,9% (+2,2% à base comparable). L'activité concessions a progressé de 1,2% à structure comparable, tandis que le Contracting (Vinci Energies, Eurovia, construction et immobilier) est ressortie en hausse de 1,8%.

La seule branche construction, qui a pesé pour 11,144 milliards d'euros de chiffre d'affaires sur neuf mois, progresse à elle seule de 5,2%.   Suite...

 
<p>Le PDG de Vinci, Xavier Huillard. Le groupe de BTP et de concessions a pr&eacute;venu jeudi que son r&eacute;sultat net pourrait &ecirc;tre en baisse d'environ 3% &agrave; 4% cette ann&eacute;e par rapport &agrave; 2011 en raison de l'impact n&eacute;gatif des nouvelles mesures fiscales et sociales en France. /Photo prise le 8 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Charles Platiau</p>