La Fed s'en tient à son plan de soutien

mercredi 24 octobre 2012 23h20
 

par Pedro da Costa

WASHINGTON (Reuters) - Sans surprise, la Réserve fédérale américaine a confirmé mercredi son engagement à soutenir l'économie des Etats-Unis jusqu'à ce que la situation du marché du travail s'améliore significativement tout en constatant un mieux dans certains secteurs d'activité.

Dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion de politique monétaire de deux jours, la Fed a également réaffirmé son intention de garder ses taux d'intérêt à un niveau proche de zéro jusqu'à la mi-2015, tout en s'engageant à maintenir ses mesures de soutien même en cas d'accélération de la reprise.

La Fed a annoncé en septembre un troisième programme d'assouplissement quantitatif (QE3) prenant la forme d'un rachat d'obligations adossées à des créances immobilières (MBS) de 40 milliards de dollars par mois, somme confirmée ce mercredi dans un communiqué peu différent de celui du mois dernier.

"Le comité reste préoccupé par le fait que, sans une politique monétaire suffisamment accommodante, la croissance économique ne puisse peut-être pas été suffisamment vigoureuse pour générer une amélioration durable du marché du travail", déclare la Fed dans un communiqué.

Personne n'attendait de nouveautés de cette réunion de politique monétaire, parce que la précédente avait été tellement riche en annonces et que l'élection présidentielle américaine a lieu dans deux semaines.

"A première vue, je ne vois aucune surprise. La réunion précédente avait été tellement marquante, la Fed s'est contentée de garder le même ton", a déclaré David Sloan, économiste chez 4CAST.

AMÉLIORATION DU SECTEUR IMMOBILIER

La Fed a relevé que le secteur immobilier continuait à s'améliorer et noté que les dépenses des ménages avaient augmenté "un peu plus rapidement que précédemment". La banque centrale américaine a toutefois également dit que les investissements des entreprises étaient en repli.   Suite...

 
<p>Sans surprise, la R&eacute;serve f&eacute;d&eacute;rale am&eacute;ricaine a confirm&eacute; &agrave; l'issue de sa r&eacute;union de politique mon&eacute;taire son dernier plan de soutien &agrave; l'&eacute;conomie, redisant &agrave; la fois qu'elle allait poursuivre ses rachats de titres de dette jusqu'&agrave; ce que la situation du march&eacute; du travail s'am&eacute;liore significativement et que les taux resteraient proches de z&eacute;ro jusqu'&agrave; la mi-2015. /Photo prise le 22 ao&ucirc;t 2012/REUTERS/Larry Downing</p>