Ford fermera son usine belge de Genk d'ici fin 2014

mercredi 24 octobre 2012 14h56
 

par Robert-Jan Bartunek

GENK, Belgique (Reuters) - Ford a annoncé mercredi la fermeture d'ici fin 2014 de son usine belge de Genk dans le cadre d'une restructuration visant à redresser ses activités automobiles européennes lourdement déficitaires.

Le site, qui emploie 4.300 personnes, verra l'assemblage des Mondeo, Galaxy et S-Max transféré à l'usine Ford de Valence, en Espagne, à la fin du cycle de production en cours.

La nouvelle, relayée par les syndicats à la sortie d'une réunion avec la direction, a suscité la colère et l'amertume de centaines d'ouvriers massés devant l'usine.

"La direction a décidé de fermer l'assemblage de voitures et les activités de presse à Genk à la fin du cycle de production actuel en 2014", leur a déclaré Luc Prenen, représentant du syndicat ACV. "Cela entraînera la fermeture du site de production de Genk et la perte des 4.300 emplois."

Selon le syndicaliste, les dirigeants de Ford Europe n'ont pas assisté à la réunion, laissant la direction de l'usine lire une simple déclaration.

Ford Europe, de son siège de Cologne, a peu après publié un communiqué pour confirmer l'arrêt de la production à Genk et le transfert à Valence de l'assemblage des Mondeo, Galaxy et S-Max de nouvelle génération.

"Le projet de restructuration de nos activités de production en Europe est un volet fondamental de notre plan pour renforcer l'activité de Ford en Europe et renouer avec une croissance profitable", y déclare Stephen Odell, le PDG de Ford Europe, en promettant des mesures d'accompagnement pour les salariés de Genk.

Selon le communiqué, "le plan vise à remédier aux surcapacités découlant d'une baisse de plus de 20% de la demande de véhicules en Europe occidentale depuis 2007".   Suite...

 
<p>Ford fermera son usine belge de Genk, qui emploie 4.300 personnes, d'ici la fin 2014 dans le cadre d'une restructuration de ses op&eacute;rations europ&eacute;ennes. Les mod&egrave;les Mondeo, Galaxy et S-Max de nouvelle g&eacute;n&eacute;ration seront assembl&eacute;s &agrave; l'usine de Valence en Espagne. /Photo prise le 24 octobre 2012/REUTERS/Laurent Dubrule</p>