Le Dow Jones perd 1,82%, le Nasdaq cède 0,88%

mardi 23 octobre 2012 22h27
 

NEW YORK (Reuters) - Les marchés d'actions américains ont terminé en nette baisse mardi, pénalisés par la publication des résultats de plusieurs poids lourds de l'économie américaine venus confirmer les effets du ralentissement sur leurs activités.

Déjà échaudés par les trimestriels d'autres grands groupes américains, les investisseurs ont cette fois sanctionné ceux de DuPont ou encore d'United Technologies.

"Clairement, les entreprises américaines souffrent des conséquences du ralentissement mondial", a souligné Bernard Baumohl, directeur général et économiste en chef d'Economic Outlook Group à Princeton.

Le Dow est revenu à un plus bas sans précédent depuis le 21 juin, tandis que le Nasdaq est repassé sous le seuil symbolique des 3.000 points.

Le Dow Jones des 30 valeurs industrielles américaines a perdu 1,82%, 243,36 points, à 13.102,53, le Standard & Poor's 500, indice de référence des gérants de fonds, a cédé 1,44%, 20,71 points, à 1.413,11 et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a abandonné 0,88%, 26,49 points, à 2.990,46.

DuPont a annoncé mardi des résultats trimestriels en baisse et inférieurs aux attentes, conséquence du recul de la demande pour plusieurs de ses principaux produits, ce qui le conduit à lancer un plan de restructuration incluant 1.500 suppressions d'emplois à travers le monde.

L'action DuPont a fini sur un plongeon de 9,06%à 45,25 dollars et l'effet de ces annonces s'est propagé à l'ensemble du secteur des matériaux. L'indice sectoriel de S&P a ainsi fini sur une chute de 3,02%.

Sur les 145 groupes cotés sur le S&P 500 qui ont déjà publié leurs résultats, 63% ont raté le consensus, alors que depuis 1994, en moyenne, 62% le battent.

L'autre mauvaise nouvelle du jour est venue d'United Technologies. Le premier fabricant mondial d'ascenseurs et de systèmes d'air conditionné a fait état mardi d'un recul de 3,3% de son bénéfice du troisième trimestre et le groupe industriel diversifié, invoquant la faiblesse de la demande en provenance des compagnies aériennes et les incertitudes économiques, a également revu à la baisse sa prévision de chiffre d'affaires 2012.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>