October 22, 2012 / 6:54 AM / 5 years ago

Nexans revoit son objectif de marge

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Usine Nexans, &agrave; Maliano en Espagne. Le num&eacute;ro deux mondial du c&acirc;ble anticipe une marge op&eacute;rationnelle moins &eacute;lev&eacute;e que pr&eacute;vu au second semestre et un chiffre d'affaires stable sur l'ensemble de l'ann&eacute;e en raison d'une demande plus faible que pr&eacute;vu dans les c&acirc;bles industriels en Europe. /Photo d'archives/Victor Fraile</p>

PARIS (Reuters) - Nexans anticipe une marge opérationnelle moins élevée que prévu au second semestre et un chiffre d'affaires stable sur l'ensemble de l'année en raison d'une demande plus faible que prévu dans les câbles industriels en Europe.

Le numéro deux mondial du câble a fait état lundi d'un chiffre d'affaires de 1,249 milliard d'euros au troisième trimestre à cours des métaux non-ferreux constants, en croissance organique de 2,3%.

Vers 10h00, l'action Nexans chutait de plus de 8,4% à 33,34 euros et accusait la plus forte baisse du SBF 120, lui-même peu changé (-0,3%). Depuis le début de l'année, le titre perd 17% et sa capitalisation boursière est passée en dessous du milliard d'euros (980 millions).

Gilbert Dupont constate que le chiffre d'affaires du T3 est supérieur à ses attentes mais il abaisse sa recommandation d'acheter à accumuler après l'annonce de Nexans sur sa marge.

Le broker estime qu'aux cours récents (36,39 euros en clôture vendredi), Nexans est survalorisé par rapport à ses niveaux de marge.

Dans un communiqué, Nexans a indiqué qu'"au vu des anticipations de marché du quatrième trimestre", il s'attend à une stabilité du chiffre d'affaires annuel" et a confirmé prévoir une progression de sa marge au second semestre, mais "moins sensible qu'escompté en juillet".

Le groupe avait dégagé une marge opérationnelle de 3,6% au premier semestre.

Dans la transmission, distribution et opérateurs, la croissance organique ressort à +2,5% au troisième trimestre, tandis que l'activité progresse de 3,2% dans l'industrie et reste stable (+0,1%) dans les distributeurs et installateurs, avec un ralentissement sensible de la demande en Europe et une stabilisation en Asie-Pacifique.

L'endettement net ressort à 824 millions d'euros à la fin septembre 2012, en hausse de 146 millions d'euros, du fait de l'acquisition, en septembre, des câbles d'énergies de Shandong Yanggu Cables pour une valeur de 130 millions d'euros.

Pascale Denis, Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below