Wall Street se prépare à une avalanche de résultats

dimanche 21 octobre 2012 17h23
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Même si les investisseurs n'en attendaient rien de flamboyant, la saison des résultats a mal démarré aux Etats-Unis et la situation ne s'est pas améliorée au fil des jours, au point de raviver l'inquiétude sur l'état de la reprise économique aux Etats-Unis et sur les perspectives des grandes entreprises.

Avant le début des présentations, le marché s'attendait déjà à une baisse des profits par rapport à l'an dernier. Mais désormais, c'est le chiffre d'affaires lui-même qui préoccupe les investisseurs, de grandes multinationales comme IBM, General Electric ou Microsoft ayant fait état ces derniers jours de ventes inférieures aux attentes.

Les résultats du troisième trimestre sont d'autant plus importants pour les investisseurs et les économistes qu'il donnent l'occasion aux sociétés cotées de donner des prévisions plus précises sur l'année suivante.

Le rythme des publications va s'accélérer au cours de la semaine à venir, l'agenda regroupant huit entreprises du Dow Jones et 155 du Standard & Poor's 500.

Sur la semaine écoulée, la proportion des sociétés du S&P 500 ayant battu le consensus en terme de chiffre d'affaires n'a été que de 38%, contre 41% depuis le début de la saison des résultats et une moyenne de long terme de 62%, selon les données Thomson Reuters.

Les performances sont un peu meilleures en terme de bénéfices: 62% des sociétés ayant publiés entre lundi et vendredi ont fait mieux qu'attendu, contre 60,3% au total depuis le début du mois et une moyenne de long terme de 62%.

Les investisseurs se sont délestés de titres des sociétés dont les résultats les ont déçus et les prises de bénéfice pourraient bien se poursuivre au vu des performances solides affichées depuis le début de l'année, estime Larry Peruzzi, trader senior de Cabrera Capital Markets.

Vendredi, Wall Street a subi sa plus forte baisse en pourcentage depuis quatre mois, le Dow abandonnant 1,52%, le S&P 500 1,66% et le Nasdaq 2,19%. Mais le S&P affiche encore une progression de 14% depuis le début de l'année.   Suite...

 
<p>La saison des r&eacute;sultats a mal d&eacute;marr&eacute; aux Etats-Unis, au point de raviver l'inqui&eacute;tude sur l'&eacute;tat de la reprise &eacute;conomique aux Etats-Unis et sur les perspectives des grandes entreprises. Jeudi soir, ce sera au tour d'Apple de pr&eacute;senter ses trimestriels, qui pourraient avoir une influence forte sur la tendance globale car le secteur des hautes technologies est pour l'instant celui qui a le plus d&eacute;&ccedil;u. /Photo prise le 21 septembre 2012/REUTERS/Michael Dalder</p>