Wall Street décroche, déçue par les résultats

vendredi 19 octobre 2012 22h27
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a subi vendredi sa plus forte baisse depuis quatre mois, les résultats jugés décevants de plusieurs multinationales ayant pesé sur les valeurs de l'industrie, de la grande consommation et des hautes technologies.

Ce vendredi marquait le 25e anniversaire du "lundi noir" de 1987, une séance durant laquelle le Dow Jones avait chuté de 22,6%, la plus lourde perte de toute l'histoire de Wall Street.

Valeur emblématique du jour, General Electric a abandonné 3,42% après un chiffre d'affaires trimestriel moins bon qu'attendu, pénalisé entre autres par l'appréciation du dollar, qui a occulté la hausse des bénéfices. Le conglomérat a néanmoins confirmé ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

Le S&P 500 a une nouvelle fois testé le support de sa moyenne mobile sur 50 jours, sur lequel il était parvenu à rebondir plus tôt dans la semaine.

L'indice phare de la place new-yorkaise évolue dans une fourchette étroite depuis l'annonce, le 13 septembre, du nouveau plan de rachat d'actifs de la Réserve fédérale. Depuis cette date, le S&P 500 est resté cantonné entre ses plus hauts de près de cinq ans et sa moyenne mobile sur 50 jours.

"Il semble que nous restions dans cette fourchette étroite, pas très loin des plus hauts pour l'instant, ce qui est une bonne chose, mais il faudrait que les résultats commencent à s'améliorer, sinon on risque de souffrir", a commenté Ryan Detrick, stratège technique de Schaeffer's Investment Research.

Les résultats de sociétés cotées publiés jusqu'à présent n'ont dépassé le consensus en termes de chiffre d'affaires que dans 41,4% des cas, un chiffre nettement inférieur à la moyenne des quatre derniers trimestres (55%) et plus éloigné encore de la moyenne de long terme (62%), selon les données Thomson Reuters.

HONEYWELL ET MANPOWER ÉCHAPPENT À LA BAISSE

McDonald's a perdu 4,5% après l'annonce d'une baisse de ses profits plus prononcée qu'anticipé au troisième trimestre. Le géant du "fast food" a été le principal contributeur au recul du Dow Jones.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES MARCH&Eacute;S AM&Eacute;RICAINS</p>