Les valeurs à suivre sur les marchés américains

vendredi 19 octobre 2012 14h55
 

NEW YORK (Reuters) - Principales valeurs à suivre vendredi à Wall Street.

* GENERAL ELECTRIC a annoncé vendredi une hausse de 8,3% du bénéfice trimestriel, sans pour autant pouvoir éviter un recul du cours de son action dans les transactions d'avant Bourse, les investisseurs sanctionnant un chiffre d'affaires jugé décevant.

Le premier conglomérat industriel américain a fait état d'un bénéfice net de 3,49 milliards de dollars au troisième trimestre, soit 33 cents par action, contre 3,22 milliards (22 cents) un an auparavant.

* MCDONALD'S a publié vendredi un bénéfice trimestriel en baisse et inférieur aux attentes des analystes, pénalisé par un dollar fort et par la faiblesse de l'économie mondiale, ce qui a eu pour effet de faire reculer le titre en avant-Bourse.

* GOOGLE a terminé en très forte baisse jeudi à Wall Street après la publication de résultats inférieurs aux attentes des analystes pour son troisième trimestre, à la fois en terme de bénéfice et de chiffre d'affaires.

* MICROSOFT a fait état jeudi d'une baisse de 22% de son bénéfice au premier trimestre de son exercice décalé, imputable notamment à la baisse des ventes de micro-ordinateurs dans un contexte marqué par la progression du marché des tablettes, faisant reculer le cours de son titre dans les transactions électroniques.

* HONEYWELL INTERNATIONAL a fait état d'une hausse de 10% de son bénéfice trimestriel, la baisse des prix du gaz naturel ayant permis une augmentation du bénéfice de la filiale chimique UOP, qui a compensé la faiblesse en Europe.

Le spécialiste de l'électronique de bord a publié vendredi un bénéfice de 950 millions de dollars, soit 1,20 dollars par action, contre 862 millions (1,10 dollar) un an auparavant.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait 1,14 dollar.   Suite...

 
<p>Microsoft est l'une des valeurs &agrave; suivre &agrave; Wall Street, apr&egrave;s avoir fait &eacute;tat jeudi d'une baisse de 22% de son b&eacute;n&eacute;fice au premier trimestre de son exercice d&eacute;cal&eacute;, imputable notamment &agrave; la baisse des ventes de micro-ordinateurs. /Photo prise le 18 janvier 2012/REUTERS/Mike Blake</p>