Les Bourses européennes hésitantes à l'ouverture

jeudi 18 octobre 2012 09h30
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes hésitent en début de séance jeudi à l'approche d'un plus haut d'un mois, les chiffres de la croissance chinoise publiés en tout début de journée reflétant, selon les analystes, une stabilisation de la deuxième économie mondiale.

Les bons chiffres des mises en chantier aux Etats-Unis publié mercredi contribuent également à éloigner le spectre d'un fort ralentissement de l'économie mondiale.

A 7,4% en rythme annuel au troisième trimestre, la croissance de l'économie chinoise a ralenti pour le septième trimestre consécutif, passant sous l'objectif annuel du gouvernement pour la première fois depuis début 2009. Mais selon les analystes, l'économie chinoise pourrait rapidement rebondir.

À Paris, le CAC 40 évoluait quasiment à l'équilibre dans les premiers échanges, à 3.528,20 points. À Francfort, le Dax gagnait 0,12% et à Londres, le FTSE prenait 0,15%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 évoluait quasiment à l'équilibre.

Les gains sont toutefois limités par la publication de certains résultats d'entreprise jugés décevants.

Nestlé, qui a annoncé un ralentissement plus marqué qu'anticipé de sa croissance organique sur les neuf premiers mois de l'année, cédait ainsi 2,81% dans les premiers échanges.

Akzo Nobel perdait 2,7%, le numéro un mondial des peintures ayant annoncé une perte nette de 2,4 milliards d'euros au troisième trimestre après de lourdes dépréciations.

A Paris, Rémy Cointreau accuse la plus forte baisse de l'indice SBF 120, ouvrant en baisse de 4,63% après l'annonce d'un fort ralentissement des ventes du groupe de spiritueux au deuxième trimestre 2012-2013.

Les marchés pourraient par ailleurs réagir dans la journée aux discussions du sommet européen qui se tiendra jusqu'à vendredi.   Suite...

 
<p>Les principales Bourses europ&eacute;ennes h&eacute;sitent en d&eacute;but de s&eacute;ance jeudi &agrave; l'approche d'un plus haut d'un mois, les chiffres de la croissance chinoise publi&eacute;s en tout d&eacute;but de journ&eacute;e refl&eacute;tant, selon les analystes, une stabilisation de la deuxi&egrave;me &eacute;conomie mondiale. &Agrave; Paris, le CAC 40 &eacute;voluait quasiment &agrave; l'&eacute;quilibre dans les premiers &eacute;changes, alors qu'au m&ecirc;me moment le Bourse de Francfort gagnait 0,12% et celle de Londres prenait 0,15%./Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>