La reprise du marché immobilier US se confirme

mercredi 17 octobre 2012 17h38
 

par Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont enregistré en septembre leur plus forte hausse depuis plus de quatre ans, confirmant le redémarrage du marché de l'immobilier, qui devrait soutenir la reprise de l'ensemble de l'économie américaine.

Les mises en chantier ont augmenté de 15% le mois dernier, pour atteindre 872.000 unités en chiffre annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, montrent les données publiées mercredi par le département du Commerce.

Il s'agit de la plus forte hausse constatée depuis juillet 2008 pour cet indicateur volatil et sujet à des révisions importantes. Les mises en chantier du mois d'août, initialement annoncées en hausse de 2,3% à 750.000, ont été révisées à 758.000 unités.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient pour septembre un taux annuel nettement plus faible, à 770.000 unités.

L'économie américaine a montré ces derniers mois des signes d'accélération de sa croissance, avec notamment la baisse du taux de chômage et des prix au détail indiquant une hausse des dépenses courantes.

L'immobilier, un secteur laminé par la récession de 2007-2009, apparaît comme l'un des moteurs de cette reprise et pourrait contribuer à la croissance pour la première fois depuis 2005.

"L'un des principaux vents contraires pour l'économie a été la faiblesse du marché du logement et cela indique que ce vent contraire est tombé", a déclaré Gary Thayer, économiste chez Wells Fargo Advisors à Saint-Louis, dans le Missouri.

La Maison blanche devrait bien accueillir la nouvelle, alors que l'apathie économique pèse sur la campagne de Barack Obama, en lice pour un nouveau mandat le 6 novembre.   Suite...

 
<p>Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont enregistr&eacute; en septembre leur plus forte hausse depuis plus de quatre ans. Ces chiffres confirment le red&eacute;marrage du march&eacute; de l'immobilier, qui devrait soutenir la reprise de l'ensemble de l'&eacute;conomie am&eacute;ricaine. /Photo prise le 28 mai 2012/REUTERS/Tim Sharp</p>