Crédit agricole solde son aventure grecque au prix fort

mercredi 17 octobre 2012 13h44
 

PARIS (Reuters) - Le Crédit agricole a annoncé mercredi la cession de sa filiale grecque Emporiki à Alpha Bank, soldant ainsi l'aventure grecque de la "banque verte", qui se traduira par une charge supplémentaire de deux milliards d'euros dans les comptes du groupe au troisième trimestre.

Crédit agricole, qui avait racheté Emporiki en 2006 pour 2,2 milliards d'euros, a engagé des négociations exclusives avec Alpha Bank début octobre afin de vendre cette filiale dont les pertes cumulées représentent pour le groupe français près d'une dizaine de milliards depuis le début de la crise financière.

Comme les autres banques grecques, Emporiki a dû faire face au défaut organisé d'Athènes sur une partie de sa dette publique.

La vente, conclue sur la base d'un euro symbolique, doit permettre au groupe bancaire français de poursuivre le redressement de sa solvabilité financière en réduisant son exposition à la Grèce, pays le plus fragile de la zone euro.

"L'impact de la transaction sera enregistré dans le compte de résultats de Crédit Agricole SA au troisième trimestre 2012", explique la banque dans un communiqué. "Il viendra réduire le résultat net part du groupe pour un montant estimé à deux milliards d'euros."

Jusqu'ici, les analystes interrogés par Reuters prévoyaient, en moyenne, que CASA publie un résultat net de 365,9 millions d'euros sur la période.

La banque a ajouté que l'opération conforterait "l'atteinte des objectifs de solvabilité du groupe à fin 2013", date à laquelle elle espère pouvoir afficher un ratio "core tier one" supérieur à 10%. Ce ratio s'établissait à 9,6% fin juin.

CAPITAL

A la Bourse de Paris, l'action Crédit agricole a ouvert en hausse de plus de 2% pour toucher un plus haut depuis début septembre 2011 à 6,555 euros avant de se retourner rapidement à la baisse.   Suite...

 
<p>Cr&eacute;dit agricole a annonc&eacute; mercredi la cession d'Emporiki &agrave; Alpha Bank et estim&eacute; que cette transaction viendra r&eacute;duire le r&eacute;sultat net, part du groupe, pour un montant estim&eacute; &agrave; 2 milliards d'euros. /Photo prise le 2 octobre 2012/REUTERS/John Kolesidis</p>