Air France se réorganise, huit activités plus autonomes

lundi 15 octobre 2012 21h25
 

PARIS (Reuters) - Air France a annoncé lundi une nouvelle organisation qui restructure la compagnie autour de huit activités, en séparant notamment le trafic passagers d'Orly et la province des moyen et long-courriers et en regroupant les filiales régionales Brit Air, Regional et Airlinair.

Chacune des huit activités, plus autonomes, devra optimiser sa performance économique et sera responsable du pilotage de ses coûts, l'idée étant de doper le plan de retour à la compétitivité de la compagnie.

La nouvelle organisation sera mise en place à partir du 1er janvier prochain, a précisé Air France dans un communiqué publié à l'issue d'une réunion des cadres de l'entreprise, devant lesquels le projet a été présenté par Alexandre de Juniac, le PDG de la compagnie.

Cinq des huit activités concerneront le trafic passagers : le long-courrier, le moyen-courrier basé à Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et les escales de province, ainsi que deux filiales, le Pôle régional français (Brit Air, Regional et Airlinair) et Transavia France, spécialisée dans le low cost.

Le transport de passagers représente 80% du chiffre d'affaires de la compagnie.

Les trois autres activités seront le cargo, l'activité industrielle et la filiale Servair de restauration à bord.

"Orientation client, réactivité et travail en équipe sont les principes qui nous ont guidés dans ce choix d'organisation", déclare Alexandre de Juniac, cité dans le communiqué.

Le projet de réorganisation sera présenté en comité central d'entreprise pour consultation à la mi-décembre.

En Bourse, l'action du groupe franco-néerlandais Air France-KLM a gagné lundi 2,8% à 5,588 euros dans l'anticipation de l'annonce de la réorganisation de la compagnie Air France.   Suite...

 
<p>Air France va scinder en trois branches son activit&eacute; de transport de passagers, une r&eacute;organisation qui intervient dans le cadre d'un plan de restructuration plus vaste pr&eacute;voyant la suppression de 5.122 emplois d'ici la fin 2014. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard</p>