Le PDG d'EDF, Henri Proglio, quitte le conseil de Veolia

jeudi 11 octobre 2012 11h26
 

PARIS (Reuters) - Henri Proglio, le PDG d'EDF, a décidé de quitter son poste d'administrateur de Veolia mais demande à ce que l'électricien public obtienne un siège au conseil du numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets, ont fait savoir les deux groupes jeudi.

Henri Proglio quitte ainsi la société dans laquelle il avait commencé sa carrière en 1972 et dont il avait pris la tête en 2003 avant d'en quitter la direction opérationnelle à l'automne 2009 après sa nomination, par Nicolas Sarkozy, au poste de PDG d'EDF.

Son mandat d'administrateur de Veolia, qu'il conservait sur fond de conflit ouvert avec son successeur à la tête du groupe, Antoine Frérot, arrivait à son terme lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires en 2013.

"On a reçu une lettre de M. Proglio annonçant son souhait de quitter le conseil et de voir EDF obtenir un siège au titre de sa participation", a déclaré une porte-parole de Veolia, confirmant des informations des Echos.

EDF, qui détient environ 4% du capital de Veolia, a également confirmé ces informations.

Critique à l'égard de la stratégie de cession d'actifs d'Antoine Frérot, Henri Proglio a été soupçonné en début d'année de vouloir remplacer son successeur par l'ex-ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo.

Mais Antoine Frérot a repris le groupe en mains en écartant au printemps des administrateurs et des membres de l'équipe de direction réputés proches du PDG d'EDF.

Dans le même temps, certains ténors de la nouvelle majorité laissaient entendre que l'Etat, qui détient 84% du capital d'EDF, pourrait remplacer Henri Proglio à la tête de l'électricien en raison des prises de position du patron contre la sortie du "tout-nucléaire" prônée par François Hollande.

"PAS UNE SURPRISE"   Suite...

 
<p>Henri Proglio, le PDG d'EDF, a d&eacute;cid&eacute; de quitter son poste d'administrateur de Veolia mais demande &agrave; ce que l'&eacute;lectricien public obtienne un si&egrave;ge au conseil du num&eacute;ro un mondial du traitement de l'eau et des d&eacute;chets. /Photo prise le 16 f&eacute;vrier 2012/REUTERS/Jacky Naegelen</p>