Le FMI s'alarme d'une confiance financière "très fragile"

mercredi 10 octobre 2012 15h14
 

par Anna Yukhananov

TOKYO (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) recommande vivement aux Européens de renforcer au plus vite les liens budgétaires et financiers au sein de la zone euro, afin de rétablir une confiance chancelante qui peut menacer à terme tout le système financier international.

Le ton sévère du FMI sur la crise de la dette dans la zone euro contraste avec le soulagement des Européens à la suite de décisions prises ces derniers mois qui ont atténué les inquiétudes sur la survie de la monnaie unique.

"En dépit des nombreuses mesures importantes déjà prises par les autorités, le compte n'y est toujours pas, exposant la zone euro à une spirale de fuite des capitaux, de nouvelles craintes d'éclatement et de déclin économique", explique le Fonds dans son rapport semestriel sur la stabilité financière paru mercredi.

Il estime que la menace la plus grande est la crise de la dette de la zone euro et que les risques menaçant la stabilité financière mondiale ont augmenté ces six derniers mois, laissant une confiance "très fragile".

Le FMI remarque par ailleurs que les banques européennes se seront sans doute délestées de 2.800 milliards de dollars d'actifs entre le troisième trimestre 2011 et la fin 2013 pour réduire leur exposition au risque, soit 200 milliards de plus que prévu voici six mois, aboutissant à une offre de crédit réduite de 9% dans les pays dits périphériques de la zone euro.

Si les autorités européennes ne tiennent pas leurs engagements de créer un organe de surveillance bancaire unique et si les pays de la périphérie de la zone euro ne suivent pas jusqu'au bout leurs programmes de réformes, les délestages pourraient augmenter pour atteindre 4.500 milliards d'euros, l'offre de crédit diminuant alors de 18%.

L'EXEMPLE À NE PAS SUIVRE

La crise de la dette de la zone euro risque également de faire des dégâts dans les pays émergents, qui connaissant déjà un ralentissement de croissance. C'est tout particulièrement vrai pour l'Europe centrale et orientale, en raison de son exposition à la zone euro.   Suite...

 
<p>Le FMI recommande aux Europ&eacute;ens de renforcer le plus vite possible les liens budg&eacute;taires et financiers au sein de la zone euro, et ce afin de r&eacute;tablir une confiance chancelante envers le syst&egrave;me financier international. /Photo d'archives/REUTERS/Bogdan Cristel</p>