PPR officialise son projet de scission de la Fnac

mardi 9 octobre 2012 21h56
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - PPR a officialisé mardi son projet de scission et de mise en Bourse de la Fnac en 2013, accélérant ainsi son recentrage sur les activités plus rentables du luxe et de la mode sportive.

Le groupe, propriétaire de Gucci, Yves Saint Laurent ou Bottega Veneta pour ses actifs dans le luxe, mais aussi de l'équipementier sportif Puma ou de Volcom, fabricant américain de vêtements liés aux sports de glisse, avait entamé sa sortie de la distribution en 2006 avec le Printemps.

Il avait ensuite cédé et mis en Bourse une participation majoritaire dans CFAO (distribution automobile et pharmaceutique en Afrique) fin 2009, puis vendu Conforama (ameublement) au sud-africain Steinhoff en 2011.

Entre ses deux actifs de distribution restants, Redcats (vente à distance) et la Fnac, PPR avait choisi de lancer officiellement le processus de vente du premier, qui se révèle laborieux.

Une cession de la Fnac, dans une passe difficile, semblait quant à elle beaucoup plus lointaine et de l'avis des analystes, PPR a opté pour une scission faute de pouvoir espérer trouver un acheteur dans un avenir proche.

Il a fait savoir mardi que son conseil d'administration avait validé "à l'unanimité" le principe de la scission et de la mise en Bourse de la Fnac.

Ces derniers jours, des sources proches du dossier avaient largement fait état d'un projet de scission, confirmé mardi par les syndicats de l'enseigne.

La scission de la Fnac se ferait sur le modèle de Dia et Carrefour, ou d'Edenred et Accor, soit la distribution d'actions Fnac aux actionnaires de PPR selon une parité déterminée.   Suite...

 
<p>PPR a officialis&eacute; mardi son projet de scission et de mise en Bourse de la Fnac en 2013, acc&eacute;l&eacute;rant ainsi son recentrage sur les activit&eacute;s plus rentables du luxe et de la mode sportive. /Photo prise le 9 octobre 2012/REUTERS/Eric Gaillard</p>