Samaras assure à Merkel que son pays veut rester dans l'euro

mardi 9 octobre 2012 15h29
 

ATHENES (Reuters) - Le Premier ministre grec Antonis Samaras, recevant mardi à Athènes la chancelière allemande Angela Merkel, a assuré que son pays respecterait ses engagements financiers et voulait rester dans l'euro, malgré tous les sacrifices que cela implique.

Merkel, pour sa part, a affirmé que Berlin et Athènes coopéreraient étroitement pour sortir de la crise.

En plus d'une politique d'austérité, a-t-elle dit, la Grèce a besoin de croissance pour s'en sortir.

Angela Merkel a salué les réformes engagées par Athènes, qui doivent être poursuivies, et s'est dite convaincue que les efforts menés seraient payants.

Bureau d'Athènes, Guy Kerivel pour le service français

 
<p>Le Premier ministre grec Antonis Samaras, recevant mardi &agrave; Ath&egrave;nes pour la premi&egrave;re fois la chanceli&egrave;re allemande Angela Merkel, a assur&eacute; que son pays respecterait ses engagements financiers et voulait rester dans l'euro, malgr&eacute; tous les sacrifices que cela implique. /Photo prise le 9 octobre 2012/REUTERS/Thanassis Stavrakis/POOL</p>