Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

vendredi 5 octobre 2012 18h28
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies vendredi à la Bourse de Paris, qui a terminé la semaine en hausse, confortée par des chiffres meilleurs que prévu sur l'emploi américain en septembre, au lendemain des déclarations jugées rassurantes de Mario Draghi sur la capacité de la BCE à contenir la crise de la dette de la zone euro.

A la clôture, le CAC 40 a progressé de 1,64% à 3.457,04 points dans des volumes représentant 2,8 milliards d'euros sur NYSE Euronext, soit 91% de la moyenne des échanges quotidiens des trois derniers mois. L'indice affiche une progression hebdomadaire de 3,04% :

* Les BANCAIRES ont alimenté la hausse du CAC 40, profitant du regain d'appétit pour le risque des investisseurs ainsi que de la consolidation du secteur en Grèce, où deux des plus grands établissements du pays, National Bank et Eurobank discutent d'une fusion selon des banquiers proches des négociations - les titres des deux valeurs ont été suspendus à Athènes.

SOCIETE GENERALE a grimpé de 3,73% à 23,75 euros, BNP PARIBAS de 3,54% à 39,39 euros, et CREDIT AGRICOLE de 1,85% à 5,839 euros. L'indice Stoxx de la zone euro s'est octroyé 2,74% tandis que celui des banques grecques a bondi de 9,97%.

* De manière générale, les valeurs CYCLIQUES ont profité de l'optimisme ambiant. Plus forte hausse du CAC 40, SCHNEIDER ELECTRIC a avancé de 3,96% à 50,42 euros, suivi de STMICROELECTRONICS (+3,73% à 4,448 euros) et d'ALSTOM (+3,69% à 27,705 euros).

Sur le SBF 120, SAFT a pris 4,42% à 19 euros et ERAMET 3,88% à 97,90 euros. SOITEC a aussi bondi de 3,45% à 2,369 euros, la valeur très volatile (son béta est à 2,07) continuant d'évoluer dans une fourchette comprise entre 2,3 et 2,4 euros depuis fin septembre.

En Europe, le compartiment automobile a signé une des plus fortes hausses sectorielles (+1,77%).

* EADS a clôturé en hausse de 2,24% à 26,48 euros après une fin de séance agitée par des spéculations sur un échec des discussions sur le projet de rapprochement avec BAE Systems (-1,59%). Le titre a gagné jusqu'à plus de 6%, touchant un plus haut en séance à 27,54 euros.

Par la suite, EADS et BAE Systems ont déclaré que les discussions se poursuivaient sur leur fusion.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DE LA BOURSE DE PARIS</p>