October 5, 2012 / 7:23 AM / 5 years ago

La nouvelle Clio 4 sera fabriquée à plus de 70% en Turquie

5 MINUTES DE LECTURE

<p>La nouvelle Clio 4 de Renault sera produite &agrave; plus de 70% en Turquie et &agrave; moins de 30% &agrave; Flins. Cette d&eacute;cision consacre la poursuite du basculement hors de France de la fabrication de la c&eacute;l&egrave;bre voiture au losange. /Photo prise le 28 septembre 2012/Christian Hartmann</p>

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - La nouvelle Clio 4 de Renault sera produite à plus de 70% en Turquie et à moins de 30% à Flins, a indiqué la direction du constructeur automobile aux syndicats, consacrant le basculement hors de France de la production de la célèbre voiture.

La génération précédente de la Clio, deuxième voiture la plus vendue dans l'Hexagone sur les neuf premiers mois de l'année, était assemblée au premier semestre à 41% à Flins, à 46% en Turquie et à 13% à Valladolid en Espagne.

"Ils nous comparent à la Turquie sur la base de moins de 30% de Clio 4 faites à Flins, et les 70% restants en Turquie", a déclaré à Reuters un représentant syndical de Renault, citant une présentation que la direction a faite aux syndicats en septembre. "C'était présenté comme une décision."

"70%, c'est une hypothèse de la direction dont on sait qu'elle est définitive", a indiqué une autre source syndicale. "C'est pour cela qu'il y a une certaine inquiétude sur l'avenir de Flins."

En janvier 2010, une information de presse annonçant la délocalisation totale de la Clio en Turquie avait provoqué un tollé politique. Carlos Ghosn, PDG du groupe, était venu expliquer à l'Elysée que la répartition géographique de la fabrication du futur modèle n'était pas encore décidée et qu'elle dépendrait du succès de la voiture électrique Zoé, également assemblée dans l'usine Renault des Yvelines, qui emploie 2.600 personnes.

Un porte-parole du groupe n'a pas confirmé la fourchette de 70-30%. "On confirme seulement qu'il y aura un plan de charge constant pour l'usine de Flins", a-t-il ajouté.

Ces chiffres intègrent la version break de la Clio, qui est depuis le début exclusivement assemblée sur le site turc de Bursa. Ils n'incluent pas en revanche la poursuite de la production de la Clio 3 à Flins sous le nom de Clio Collection.

L'INCONNUE ZOÉ

Selon les deux sources syndicales, Renault aurait décidé de ne pas attendre la montée en cadence de sa Zoé électrique, dont la commercialisation vient de commencer au Mondial de l'automobile mais pour laquelle les analystes prévoient un démarrage très progressif tant le marché du véhicule électrique reste un segment naissant.

"Bien sûr, l'usine a aussi Zoé, dont on sait qu'elle représente l'avenir, mais est-ce que Flins tiendra le coup jusqu'à ce que le véhicule électrique décolle si elle a moins de Clio 4 ?", a poursuivi un des représentants syndicaux.

Cette nouvelle ventilation 70-30% marque une augmentation du poids de la production turque sur le nouveau modèle. En septembre, la presse s'était faite l'écho d'une répartition à 60-40%, un chiffrage cohérent avec l'abandon de l'Espagne pour produire la Clio 4 sur seulement deux sites.

Cette décision intervient en plein débat sur la compétitivité des usines françaises, dont la direction de Renault a répété au Mondial qu'elle devait être alignée sur la Grande-Bretagne ou l'Espagne pour pérenniser la base de production hexagonale du groupe sur fond de chute des ventes automobiles en Europe.

Direction et syndicats de Renault se retrouvent lundi après-midi pour aborder cette question qui pourrait faire l'objet d'un accord d'ici la fin de l'année.

Elle intervient aussi en plein débat sur l'avenir du "Made in France", dont le président François Hollande a fait l'une des priorités de son mandat.

"La question du lieu de production de la Clio 4 est importante pour conserver des relations pacifiques avec le gouvernement et la pression évidente", commente Philippe Houchois, analyste chez UBS. "Or il n'y a pas de visibilité sur le nombre de Zoé qui seront produites et vendues."

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a salué à plusieurs reprises le pari de Renault dans le véhicule électrique, mais sans jamais évoquer jusqu'ici la position de l'Etat, principal actionnaire du constructeur avec 15% du capital, sur le dossier de la nouvelle Clio.

Fin 2011, Renault avait vendu en total cumulé quelque 11,5 millions de Clio dans le monde. La Clio 4, qui arbore le nouveau design de la marque, est proposée à partir de 13.700 euros.

Edité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below