L'UE envisage d'assurer la dette espagnole

jeudi 4 octobre 2012 16h59
 

par Julien Toyer et Paul Taylor

MADRID/PARIS (Reuters) - La zone euro envisage de venir en aide à l'Espagne en mettant en place un système d'assurance pour les investisseurs qui achètent des obligations d'Etat, une démarche qui vise à préserver l'accès du pays aux marchés, tout en minimisant le coût pour les contribuables, apprend-on de sources de l'Union européenne.

L'une des sources précise qu'un tel programme pourrait coûter au MES, le fonds d'urgence européen, environ 50 milliards d'euros sur un an. Il permettrait à l'Espagne de faire face à la totalité de ses besoins de financement et déclencherait le programme d'achats d'obligations espagnoles sur le marché secondaire par la Banque centrale européenne (BCE).

Selon le schéma, dit d'assurance au premier risque, actuellement à l'étude à Madrid, Paris, Berlin et Rome, le Mécanisme européen de Stabilité (MES) garantirait 20 à 30% de chaque nouvelle obligation émise par l'Espagne.

Ce plan viendrait en aide à Madrid, sans vider les caisses du MES, tout en évitant un effet de contagion à l'Italie.

Le Premier ministre finlandais Jyrki Katainen avait évoqué l'idée à l'issue d'une rencontre avec François Hollande mardi: "Afin de sauvegarder l'argent public, nous pourrions étudier la possibilité d'une intervention du MES sur le marché primaire, avec un effet de levier garantissant une partie seulement de la dette émise par l'Espagne", avait-il dit.

Ce serait la première fois que la zone euro utiliserait le mécanisme d'assurance au premier risque, créé l'an dernier pour soutenir les pays en difficultés avant qu'ils ne perdent l'accès aux marchés financiers.

EFFET DE LEVIER

Une autre possibilité serait pour le MES de racheter directement des obligations lors des adjudications, mais cela pourrait revenir plus cher, avec un effet de levier plus limité. La réglementation des fonds d'urgence de la zone euro les autorise à acheter, dans le cadre d'un programme d'assistance, la moitié au plus de toute émission obligataire.   Suite...

 
<p>Dans les rues de Madrid. La zone euro envisage de venir en aide &agrave; l'Espagne en mettant en place un syst&egrave;me d'assurance pour les investisseurs qui acqui&egrave;rent des obligations d'Etat, une d&eacute;marche qui vise &agrave; pr&eacute;server l'acc&egrave;s du pays aux march&eacute;s financiers, tout en minimisant le co&ucirc;t de ce soutien pour les contribuables europ&eacute;ens, selon des sources de l'Union europ&eacute;enne. /Photo prise le 24 septemrbe 2012/REUTERS/Andrea Comas</p>