3 octobre 2012 / 10:34 / il y a 5 ans

Les valeurs suivies à la mi-séance à la Bourse de Paris

<p>A 12h12, le CAC 40 recule l&eacute;g&egrave;rement de 0,04% &agrave; 3.412,77 points. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris, qui évolue sans grande tendance sur fond d‘incertitudes pour la croissance et sur le calendrier d‘une éventuelle demande d‘aide de l‘Espagne.

A 12h12, le CAC 40 recule légèrement de 0,04% à 3.412,77 points.

* Plusieurs valeurs profitent de rachats à bon compte, comme ARCELORMITTAL (+1,96%), plus forte hausse du CAC, qui s’était replié de 2,22% mardi et ALSTOM (+0,75%), qui a vu son cours chuter la veille de 4,89% à la suite de l‘annonce d‘une augmentation de capital.

* ALCATEL-LUCENT rebondit de 1,82% après avoir touché la veille avec son plus bas historique en clôture (0,8220 euro).

La valeur profite aussi de mouvements dans le secteur des télécoms, Deutsche Telekom (+1,19%) ayant annoncé un rapprochement entre sa filiale américaine T-Mobile USA et MetroPCS et Telefonica ayant dit son intention de mettre en Bourse sa filiale mobile allemande O2 d‘ici la fin de l‘année.

FRANCE TÉLÉCOM avance de 0,37% tandis que l‘indice Stoxx600 des télécoms signe une des meilleures performances sectorielles en Europe (+0,3%).

* Les investisseurs reviennent aussi sur les VALEURS FINANCIÈRES dont la progression soutient la cote. CRÉDIT AGRICOLE gagne 0,6% et BNP PARIBAS 0,74%.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE avance de 0,22%. La banque a trouvé un accord préliminaire avec la banque grecque Piraeus Bank sur la cession de sa filiale locale Geniki qui accuse de lourdes pertes, selon deux sources proches de l‘opération.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (+0,44%) - La Caisse des dépôts (CDC) va porter sa participation à 60% dans Veolia Transdev, la coentreprise de transport public qu‘elle détient aujourd‘hui à parité avec Veolia Environnement, selon Le Figaro et Les Echos.

* VALLOUREC (-1,15%), plus forte baisse du CAC 40, TOTAL (-0,4%) et TECHNIP (-0,11%) sont délaissés, à l‘instar de l‘ensemble du secteur pétrolier en Europe (-0,18%).

* SANOFI plie de 0,76% sous le coup d‘une actualité chargée. Le Comité de groupe, qui devait examiner mercredi à Paris le projet de restructuration du laboratoire pharmaceutique a été suspendu en raison du refus de la direction de retirer son plan, a déclaré un représentant de l‘intersyndicale du groupe.

Par ailleurs, Sanofi a revu les termes de ses accords avec Bristol-Myers Squibb à la suite de la perte d‘exclusivité des médicaments Plavix et Avapro/Avalide sur plusieurs grands marchés.

Sanofi a également signé un accord en vue de l‘acquisition du laboratoire colombien Genfar, qui lui permettra de se développer sur le marché en forte croissance des médicaments génériques en Amérique latine.

* GECINA perd 3,3% alors que deux sociétés espagnoles d‘investissement détenant au total une participation de 31% dans la société foncière ont déposé le bilan avec un passif de 1,6 milliard d‘euros, a-t-on appris mercredi d‘une source proche du dossier.

* SEB chute de 4,03%, les investisseurs redoutant une fin d‘année plus difficile que prévu pour le groupe de petit électroménager qui pourrait remettre en cause les objectifs annuels.

* AREVA (-1,43%) et le chinois Guangdong Nuclear Power Corporation Holding (CGNPC) ont renoncé à présenter une proposition pour le projet nucléaire britannique Horizon, écrit le Financial Times.

* CARMAT (+13,86%) espère pouvoir procéder d‘ici début 2013 à une première implantation de son coeur artificiel sur l‘homme, à condition d‘avoir obtenu d‘ici la fin de cette année les autorisations réglementaires nécessaires.

* RECYLEX (-5,85%) a annoncé avoir fait l‘objet d‘une inspection par la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne dans le cadre d‘inspections dans plusieurs pays de l‘Union européenne dans le secteur des achats de batteries usagées et autres déchets de plomb. Recylex a dit collaborer pleinement avec la Commission, précisant que cela ne préjugeait en rien des conclusions de l‘enquête en cours.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below