Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

lundi 1 octobre 2012 08h50
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre lundi à la Bourse de Paris, attendue en baisse, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 abandonnant 0,25%, alors que les investisseurs souhaitent que l'audit bancaire espagnol incite Madrid à demander officiellement une aide internationale.

* LES VALEURS FINANCIÈRES devraient être particulièrement suivies après qu'un audit indépendant a évalué à 59,3 milliards d'euros le montant des besoins des banques espagnoles pour faire face à une crise économique grave.

Gérard Mestrallet, PDG de GDF SUEZ et président de Paris Europlace, Bruno Lafont, PDG de LAFARGE et président du collège Entreprises de Paris Europlace, sont montés au créneau cet été pour défendre le modèle de la banque universelle, rapporte lundi Le Figaro.

* CRÉDIT AGRICOLE a annoncé lundi l'entrée en négociations exclusives avec Alpha Bank pour lui céder la totalité du capital de sa filiale grecque Emporiki au prix de vente d'un euro, les deux parties visant une cession au 31 décembre.

Une source proche des négociations avait dit dimanche que CASA choisirait vraisemblablement Alpha Bank comme repreneur de sa filiale grecque.

* EADS - La France et l'Allemagne se sont entendues sur une position commune prévoyant qu'elles conserveraient chacune une participation de 9% dans le nouvel ensemble créé par une fusion entre EADS et le britannique BAE Systems, rapporte le magazine Der Spiegel.

LAGARDÈRE a estimé que le projet de fusion entre EADS et BAE Systems n'était pas créateur de valeur pour le groupe européen d'aéronautique et de défense et a demandé qu'il soit réexaminé.

* ALSTOM a remporté un contrat portant sur la fourniture des équipements électromécaniques ainsi que la maintenance de la nouvelle centrale au gaz de Carrington, près de Manchester.

* PSA et Toyota, qui exploitent depuis plus de sept ans une usine commune à Kolin en République tchèque pour la production de petites citadines, s'apprêtent à renouveler leur partenariat afin de préparer la génération suivante.   Suite...

 
<p>Cr&eacute;dit agricole, qui a annonc&eacute; lundi l'entr&eacute;e en n&eacute;gociations exclusives avec Alpha Bank pour lui c&eacute;der la totalit&eacute; du capital de sa filiale grecque Emporiki au prix de vente d'un euro, &agrave; suivre lundi &agrave; la Bourse de Paris. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul P&eacute;lissier</p>