Xstrata accepte l'offre de Glencore, mais sous condition

lundi 1 octobre 2012 16h48
 

par Clara Ferreira-Marques

LONDRES (Reuters) - Les administrateurs indépendants de Xstrata ont accepté lundi l'offre d'achat révisée de Glencore, mais à condition que les actionnaires valident aussi un accord financier controversé permettant le maintien en fonction de dirigeants importants de la société pendant au moins deux ans.

Les administrateurs non exécutifs de Xstrata étudiaient l'offre de 33 milliards de dollars (25,7 milliards d'euros) de Glencore depuis le 10 septembre, cherchant à concilier les demandes contradictoires des actionnaires sur les termes de l'accord, la composition du conseil d'administration et la prime de maintien en fonction de 140 millions de livres (175,7 millions d'euros).

Menacé de voir capoter son projet, le géant suisse du négoce de matières premières a été contraint d'améliorer son offre en septembre, relevant le ratio d'échange d'actions à 3,05 contre 2,8 auparavant.

L'offre révisée de Glencore prévoit cependant la nomination de son directeur général, Ivan Glasenberg, à la tête du nouveau groupe, poste qui devait initialement revenir au dirigeant historique de Xstrata Mick Davis, lequel a du coup annoncé son départ dans les six mois qui suivront la fusion.

Ce départ risque de remettre en question l'équilibre du conseil de onze administrateurs, dont la première mouture de l'accord prévoyait qu'il soit composé de six membres de Xstrata, dont le président, et de cinq de Glencore.

Les actionnaires de Xstrata ont donc exigé des "garanties" que cet équilibre serait respecté, sans quoi la fusion prendrait des allures de prise de contrôle simple par Glencore et justifierait selon eux un meilleur ratio d'échange d'actions.

L'un des 20 principaux actionnaires de Xstrata, Knight Vinke Asset Management, a toutefois émis des critiques contre le choix réalisé par les administrateurs qui n'ont, selon lui, pas montré suffisamment d'indépendance.

Selon le groupe d'investissement, la fusion entre égaux recommandée lundi par le conseil de Xstrata modifie en réalité le controle du groupe, avec notamment le remplacement du directeur général de Xstrata Mick Davis par celui de Glencore Ivan Glasenberg.   Suite...

 
<p>Xstrata a accept&eacute; lundi l'offre d'achat r&eacute;vis&eacute;e de 33 milliards de dollars (25,7 milliards d'euros) de Glencore, mais l'a conditionn&eacute;e &agrave; la validation par les actionnaires du maintien en fonction de dirigeants importants de la soci&eacute;t&eacute;. /Photo prise le 7 septembre 2012/REUTERS/Michael Buholzer</p>