September 26, 2012 / 6:53 PM / 5 years ago

Matthieu Pigasse nie tout conflit d'intérêts sur la BPI

3 MINUTES DE LECTURE

<p>Matthieu Pigasse, directeur g&eacute;n&eacute;ral d&eacute;l&eacute;gu&eacute; de Lazard France, &eacute;tablissement choisi pour aider au lancement de la Banque publique d'investissement, conteste dans Le Figaro.fr et Le Point.fr les accusations de conflit d'int&eacute;r&ecirc;ts port&eacute;es &agrave; son encontre. /Photo prise le 23 janvier 2012/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Matthieu Pigasse, directeur général délégué de Lazard France, établissement choisi pour aider au lancement de la Banque publique d'investissement, conteste dans Le Figaro.fr et Le Point.fr les accusations de conflit d'intérêts portées à son encontre.

Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici s'était attiré fin août les critiques de la droite mais aussi de personnalités socialistes pour avoir choisi Lazard, au terme d'un appel d'offres, alors que Matthieu Pigasse est actionnaire du Monde, du Huffington Post et des Inrockuptibles, hebdomadaire dont la directrice de la rédaction est Audrey Pulvar, la compagne du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

"C'est une polémique sans aucun fondement. L'administration, l'Agence des participations de l'État et le Trésor ont mené un appel d'offres concurrentiel conformément au Code des marchés publics. Au terme de cette procédure, l'offre de Lazard est apparue la meilleure", explique Matthieu Pigasse dans une interview diffusée mercredi sur les sites internet du Figaro et du Point.

"Pierre Moscovici, seul, a décidé de suivre la recommandation de son administration et de retenir Lazard. À aucun moment, le ministre du Redressement productif n'est intervenu. À aucun moment, je ne suis moi-même intervenu, ni directement, ni indirectement, ni avant, ni pendant, ni après", souligne-t-il.

Au Point.fr, il dit "ne pas comprendre de quel conflit d'intérêts on parle" s'agissant d'Audrey Pulvar, "une grande professionnelle".

"Dans les journaux qui sont les miens, j'ai mis en place des chartes d'indépendance éditoriale qui assurent une étanchéité totale entre les actionnaires et les rédactions. C'est faire bien peu de cas de l'indépendance des journalistes que de penser que tout se mélange", ajoute-t-il.

Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below