Baisse du climat des affaires en Allemagne malgré la BCE

lundi 24 septembre 2012 14h51
 

par Alexandra Hudson

BERLIN (Reuters) - Le climat des affaires en Allemagne s'est dégradé en septembre pour le cinquième mois consécutif, tombant à son plus bas niveau depuis février 2010 en dépit des initiatives prises au début du mois par la Banque centrale européenne (BCE) pour régler la crise de la dette dans la zone euro.

L'indice du climat des affaires calculé par l'institut de conjoncture Ifo a reculé à 101,4 en septembre contre 102,3 en août, alors que l'amélioration de deux autres indicateurs la semaine dernière -l'indice ZEW de confiance des investisseurs et le PMI des directeurs d'achats du secteur manufacturier- laissait au contraire espérer une progression.

L'estimation moyenne de 45 économistes interrogés par Reuters donnait un indice en légère hausse, à 102,5.

L'indice Ifo est établi à partir d'un questionnaire adressé à quelque 7.000 entreprises.

"La baisse de l'indice Ifo en septembre vient nous rappeler que les poids lourds de l'Europe souffrent d'un sévère retournement conjoncturel", déclare Jennifer McKeown, économiste chez Capital Economics.

"L'Allemagne a peut-être évité une récession au troisième trimestre mais cela ne semble être qu'une question de temps avant que son économie ne commence à se contracter. Et cela rendra encore plus difficile le soutien aux économies périphériques de la zone euro."

La Bundesbank elle-même ne se montre guère optimiste dans son rapport mensuel publié lundi.

Si elle dit continuer à s'attendre voir l'économie du pays croître légèrement au troisième trimestre, la banque centrale allemande pointe des signes de ralentissement.   Suite...

 
<p>Containers et v&eacute;hicules en cours de chargement sur des trains de marchandises &agrave; Maschen, pr&egrave;s de Hambourg. Le climat des affaires en Allemagne s'est d&eacute;grad&eacute; en septembre pour le cinqui&egrave;me mois cons&eacute;cutif, reculant &agrave; son plus bas niveau depuis f&eacute;vrier 2010 en d&eacute;pit des initiatives prises en d&eacute;but de mois par la BCE pour r&eacute;gler la crise de la dette dans la zone euro. /Photo prise le 23 septembre 2012/REUTERS/Fabian Bimmer</p>