Fleury Michon voit sa croissance décélérer en 2013

vendredi 21 septembre 2012 17h19
 

par Noëlle Mennella et Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Fleury Michon, s'il reste optimiste pour cette année, estime que la croissance de ses ventes va décélérer en 2013 sous l'effet de l'envolée persistante des cours des matières premières et de la consommation morose, a déclaré vendredi son directeur général Régis Lebrun, lors d'une interview à Reuters.

Le spécialiste des plats préparés parie sur une croissance organique supérieure à 7% en 2012 et sur une marge opérationnelle au-dessus de 5% en 2012 comme en 2013, contre 4% en 2011.

La vision pour 2013 reste "positive, mais je ne pense pas que l'on inscrira une croissance organique de 7%", a dit Régis Lebrun. "A mon avis, on sera entre 3% et 5%."

L'environnement économique difficile a incité Fleury Michon à engager des discussions avec les distributeurs pour augmenter ses tarifs de 3% à compter du 1er octobre. "Logiquement, il n'y en aura d'autres en 2013, sauf explosion des matières premières", a pris soin de préciser Régis Lebrun.

Fleury Michon pense engranger cette année un chiffre d'affaires "un peu inférieur à 700 millions d'euros, probablement de 695 millions d'euros", contre 644 millions en 2011.

"On a fait un travail très profond de modification de nos gammes et de notre portefeuille produits, du positionnement de notre marque depuis sept à huit ans, et je crois qu'aujourd'hui on en recueille les fruits", a assuré Régis Lebrun.

Fleury Michon, basé à Pouzauges, en Vendée, propose des produits de charcuterie, principalement du porc, des plats cuisinés et du surimi, essentiellement vendus en grandes et moyennes surfaces dans des gammes de prix situées entre 2,80 et cinq euros.

La société revendique la place de numéro un de ces créneaux devant Herta (groupe Nestlé), Marie (LDC) et Coraya (Bongrain).   Suite...