September 21, 2012 / 8:08 AM / in 5 years

Rebond des Bourses européennes dans les premiers échanges

4 MINUTES DE LECTURE

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes regagnent du terrain vendredi dans les premiers &eacute;changes, soutenues par des sp&eacute;culations selon lesquelles l'Espagne sollicitera bient&ocirc;t un plan de sauvetage et par un regain d'optimisme sur la capacit&eacute; des banques centrales &agrave; raviver la croissance. &Agrave; Paris, l'indice CAC 40 gagnait 0,49% vers 09h47. /Photo d'archives/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes regagnent du terrain vendredi dans les premiers échanges, soutenues par des spéculations selon lesquelles l'Espagne sollicitera bientôt un plan de sauvetage et par un regain d'optimisme sur la capacité des banques centrales à raviver la croissance, dans un marché qui devrait être volatil avec l'arrivée à échéance des contrats futures et options sur actions.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,49% à 3.527,05 points vers 09h47. À Francfort, le Dax gagne 0,24% et à Londres, le FTSE prend 0,46%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de son côté de 0,42%.

Milan résiste et gagne 0,6% malgré l'annonce par le gouvernement italien que la récession serait cette année bien plus profonde que prévu.

"L'arrivée à expiration des options sera le facteur clé de la journée", note Lex van Dam, gérant alternatif chez Hampstead Capital, qui gère environ 500 millions de dollars d'actifs.

"La volatilité a récemment chuté et l'optimisme a progressé de façon spectaculaire, tout comme le marché. Ce qu'il faudra voir avant tout aujourd'hui, c'est si le marché peut se maintenir durablement à ces niveaux, même après les expirations. Ce sera très instructif."

Un article du Financial Times selon lequel l'Espagne serait en train de préparer discrètement une demande d'aide internationale, qui permettrait à son tour à la Banque centrale européenne de lancer son programme de rachats d'obligations souveraines, soutient la tendance.

Les valeurs technologiques sous-performent en Europe après l'annonce par Oracle la veille d'un plongeon de 24% de ses ventes de matériel informatique au premier trimestre de son exercice fiscal, avec un indice sectoriel stable.

L'euro consolide à plat, se traitant juste sous la barre de 1,30 dollar, après avoir perdu 1,5% par rapport à son plus haut de quatre mois et demi atteint il y a une semaine.

Sur le marché pétrolier, le Brent poursuit également sa reprise entamée la veille en cours d'après-midi en Europe et se traite à 110,83 dollars le baril, après avoir touché un plus bas d'un mois et demi la veille.

Les investisseurs estiment que la baisse de plus de neuf dollars depuis vendredi, due aux inquiétudes concernant la croissance et à l'engagement de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, à ne pas laisser les prix grimper trop haut, était excessive.

Le future sur Bund recule ce matin avec le regain d'intérêt pour les actifs à risque, mais les mauvaises nouvelles en provenance d'Italie et les hésitations de l'Espagne à demander une aide devraient continuer à soutenir le marché obligataire.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below