La Chine et l'UE proclament leur rejet du protectionnisme

jeudi 20 septembre 2012 18h54
 

par Sebastian Moffett et Kevin Yao

BRUXELLES (Reuters) - La Chine et l'Union européenne se sont prononcées jeudi contre le protectionnisme et Pékin s'est engagé à continuer à investir dans la dette européenne et à oeuvrer à la réduction des gaz à effets de serre.

Pour ce 15e sommet entre la deuxième puissance économique mondiale et le premier bloc commercial, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao s'est attaché à apaiser la tension avec ses partenaires européens, irrités ces derniers temps par certaines pratiques commerciales chinoises.

"Nous poursuivons tous deux des politiques économiques et commerciales libres et ouvertes, rejetons le protectionnisme en matière de commerce et oeuvrons pour faire avancer la mondialisation économique", a déclaré Wen Jiabao devant des responsables du monde des affaires.

La conférence de presse pour les journalistes a été annulée, après un désaccord entre l'UE et la Chine sur les modalités de son déroulement. La Chine voulait la liste des journalistes présents et se réserver le droit d'en refuser certains, a expliqué un responsable européen, ce que l'UE a refusé.

"Ces derniers mois, la Chine a continué à investir dans les obligations de la zone euro et dans les titres émis par le Fonds européen de stabilité financière (FESF)", a souligné le chef du gouvernement chinois.

"L'Europe est pour la Chine l'un des principaux marchés pour l'investissement de ses réserves de change, et la Chine continuera à participer aux efforts pour résoudre la crise de la dette à travers les canaux appropriés", a ajouté Wen Jiabao.

RELANCER LA CROISSANCE

L'Etat chinois, dont un quart des réserves de changes, évaluées au total à 3.240 milliards de dollars (2.500 milliards d'euros), sont constituées d'actifs libellés en euros, est l'un des principaux acquéreurs de la dette européenne.   Suite...

 
<p>Le Premier ministre chinois Wen Jiabao, le pr&eacute;sident du Conseil europ&eacute;en Herman Van Rompuy et le pr&eacute;sident de la Commission europ&eacute;enne Jos&eacute; Manuel Barroso (de gauche &agrave; droite), jeudi &agrave; Bruxelles. A l'occasion de leur 15&egrave;me sommet annuel, la Chine et l'Union europ&eacute;enne se sont prononc&eacute;es jeudi contre le protectionnisme et P&eacute;kin s'est engag&eacute; &agrave; continuer &agrave; investir dans la dette europ&eacute;enne et &agrave; oeuvrer &agrave; la r&eacute;duction des gaz &agrave; effets de serre. /Photo prise le 20 septembre 2012/REUTERS/Yves Herman</p>