Air France mise sur la maintenance comme relais de croissance

jeudi 20 septembre 2012 16h01
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - En difficulté sur son métier de transporteur, Air France-KLM mise sur son activité de maintenance, la seule bénéficiaire, pour profiter de la forte croissance en Asie et en Afrique liée au développement des compagnies aériennes locales.

Selon le cabinet Oliver Wyman, le marché mondial de la maintenance et la réparation d'avions devrait atteindre 50,8 milliards de dollars en 2014, une croissance annuelle moyenne de 5,2% depuis le début de la décennie qui attise les convoitises.

Les équipementiers, les motoristes et les constructeurs d'avions ont en effet déjà largement développé leur service après-vente ces dernières années, en proposant des solutions de maintenance de plus en plus intégrées.

"La bataille sur les services peut changer les rapports de force", souligne Ali Rekik, associé chez Roland Berger Strategy Consultants. "Pour les grandes compagnies traditionnelles c'est une piste de marge non négligeable et c'est stratégiquement important pour elles d'être sur ce marché".

Les grandes compagnies, qui ont développé un important savoir-faire en interne, ne sont en effet pas en reste.

Sur ce marché en croissance, grâce à des flottes toujours plus importantes et vieillissantes, Air France est confronté à deux grandes filiales de compagnies aériennes : l'allemand Lufthansa Technics et l'américain Delta TechOps, filiale de Delta Air Lines.

UNE CENTAINE D'EMPLOIS PAR AN

Air France, qui va supprimer 5.122 suppressions d'emplois dans l'ensemble de la compagnie d'ici fin 2014, a identifié 660 postes en trop dans l'entretien des avions d'ici fin 2013.   Suite...

 
<p>En difficult&eacute; sur son m&eacute;tier de transporteur, Air France-KLM mise sur son activit&eacute; de maintenance pour profiter de la forte croissance en Asie et en Afrique li&eacute;e au d&eacute;veloppement des compagnies a&eacute;riennes locales. /Photo prise le 26 juillet 2012/REUTERS/Eric Gaillard</p>