Rupture des discussions entre Burberry et BPI

mercredi 19 septembre 2012 19h59
 

PARIS (Reuters) - Les discussions entre Burberry et la filiale parfums de Shiseido sur un partenariat dans la fabrication et la distribution des parfums du groupe de confection britannique ont été rompues, ont dit mercredi à Reuters deux sources proches du dossier.

Les discussions ont avorté parce que Burberry voulait intégrer la production de parfums pour consolider ses ventes et employer Beauté Prestige International (BPI) surtout comme distributeur, a précisé l'une des sources.

"BPI discutait avec Burberry depuis longtemps mais ce que pouvait lui apporter BPI n'était pas ce qu'il recherchait; donc les discussions sont finies", a dit une source, ajoutant que la force de BPI résidait dans un vaste réseau de boutiques, dans les aéroports en particulier.

La rupture de ces discussions soulèvent des interrogations sur la capacité de Burberry de refondre son modèle de distribution et de trouver un fabricant pour ses parfums avant l'expiration d'un accord de licence avec Interparfums le 31 décembre.

Burberry rachètera sa licence à Interparfums pour 181 millions d'euros environ, faute d'accord avec ce dernier. La perte de cette licence va se traduire pour Interparfums par une perte de chiffre d'affaires de plus de moitié.

Astrid Wendlandt et Antonalla Ciancio, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

 
<p>Les discussions entre Burberry et la filiale parfums de Shiseido sur un partenariat dans la fabrication et la distribution des parfums du groupe de confection britannique ont &eacute;t&eacute; rompues, selon deux sources proches du dossier. /Photo prise le 11 juillet 2012/REUTERS/Jason Lee</p>