Jean-Marc Ayrault demande à GDF de renégocier ses contrats

mercredi 19 septembre 2012 12h50
 

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - GDF Suez devra renégocier ses contrats gaziers pour obtenir des prix plus favorables pour le consommateur, a déclaré mercredi le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

Cette déclaration intervient après la décision du gouvernement de limiter à 2% au 1er octobre la hausse des tarifs du gaz, rejetant ainsi la demande d'augmentation de 7% de GDF Suez.

Le ministère de l'Energie a également annoncé un nouveau mode de fixation des tarifs dans le cadre d'une proposition de loi sur les prix progressifs de l'énergie qui sera discutée à l'Assemblée nationale dès mercredi prochain.

Invité sur RTL, Jean-Marc Ayrault a demandé mercredi à GDF Suez de "renégocier ses contrats avec la Norvège, la Russie et l'Algérie".

"Il faut absolument changer ces règles contractuelles pour que nous puissions revenir à des règles de fixation du prix du gaz qui soient respectueuses du pouvoir d'achat des Français", a estimé le chef du gouvernement.

Les contrats à long terme d'approvisionnement en gaz de GDF Suez sont majoritairement indexés sur les prix du pétrole et, la loi prévoyant la répercussion des coûts dans les tarifs, ceux-ci suivent partiellement les hausses de cours du brut.

Cette indexation historique remonte aux années 1960, époque de l'introduction massive du gaz en Europe, lorsque les producteurs et les fournisseurs ont adopté cette formule dans la mesure où le gaz constituait une énergie de substitution par rapport au pétrole et provenait des mêmes sources de production.

Mais la crise de 2008 et l'apparition d'une bulle gazière, résultant notamment de la baisse de la demande avec la crise et du gaz non conventionnel aux Etats-Unis, a entraîné une chute des prix de marché du gaz et un décalage croissant avec ceux du pétrole, rendant l'indexation totale difficilement justifiable.   Suite...

 
<p>Jean-Marc Ayrault, le Premier ministre, a d&eacute;clar&eacute; mercredi que GDF Suez devra ren&eacute;gocier ses contrats gaziers pour obtenir des prix plus favorables pour le consommateur. /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Hird</p>