Les Bourses européennes reculent à la mi-séance

mardi 18 septembre 2012 13h33
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes perdaient du terrain mardi à mi-séance et Wall Street est encore attendue en baisse. Après les sommets atteints la semaine dernière en réaction aux mesures de soutien de l'économie annoncées par les banques centrales, les marchés sont repris par les inquiétudes concernant la croissance et la volonté de l'Espagne de demander une aide internationale.

Les investisseurs craignent que Madrid tente d'éviter d'avoir à accepter un plan d'aide de l'Union européenne et du Fonds monétaires international (FMI) qui serait mal perçu dans le pays.

L'Espagne a placé sans aucun problème quelque 4,6 milliards d'euros de titres de dette à court terme mardi mais les interrogations sur la volonté de Madrid de demander une aide internationale, qui déclencherait la mise en oeuvre des mesures de soutien de la BCE, maintiennent les coûts d'emprunt du pays à un niveau élevé.

"Notre position est que la tactique adoptée par le gouvernement espagnol consistant à repousser une demande d'aide pourrait se retourner contre elle et entraîner une tension renouvelée sur les rendements parce que les marchés anticipent déjà qu'une demande d'aide est plus ou moins acquise", rapporte l'économiste de Rabobank, Elwin de Groot.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,07% à 3.515,61 points vers 11h15 GMT. À Francfort, le Daxcède 0,95% et à Londres, le FTSE perd 0,73%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de 1,22%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,16 à 0,35%.

Les valeurs cycliques européennes pèsent sur la cote. L'automobile (-2,3%) signe la plus forte baisse sectorielle après le nouveau recul des immatriculations de voitures neuves en Europe.

En revanche, les valeurs défensives, comme l'alimentation et les boissons (+1,05%) ou la santé (+0,5%), limitent la correction sur les marchés.

De son côté, AzkoNobel perd 5% à la suite de l'annonce que son nouveau directeur général est en arrêt maladie pour quelques semaines en raison d'un excès de fatigue, reportant sine die une mise au point stratégique dont les analystes attendaient beaucoup.   Suite...

 
<p>Les Bourses europ&eacute;ennes perdaient du terrain mardi &agrave; mi-s&eacute;ance. &Agrave; Paris, le CAC 40 reculait de 1,07% &agrave; 3.515,61 points vers 13h15. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier</p>