La Bourse indienne dopée par l'annonce de réformes

lundi 17 septembre 2012 11h01
 

par Nandita Bose et Anurag Kotoky

BOMBAY (Reuters) - La Bourse de Bombay a atteint lundi son plus haut niveau depuis 14 mois, emmenée par les valeurs de la distribution et du transport aérien, trois jours après l'annonce par le gouvernement d'une série de réformes ouvrant ces deux secteurs aux investisseurs étrangers.

Destinées à doper une croissance économique pénalisée par le ralentissement de la croissance et la montée de l'inflation, ces réformes pourraient permettre à des groupes comme Wal-Mart ou Carrefour d'ouvrir des magasins en Inde avec un partenaire local et de vendre directement aux consommateurs, pour la première fois dans l'histoire du pays.

Le Premier ministre, Manmohan Singh, a également donné son aval à une politique d'ouverture des compagnies aériennes indiennes aux investissements étrangers et de cession de participations au capital des grandes entreprises contrôlées par l'Etat.

Pour les économistes de Deutsche Bank, ces mesures constituent à la fois "un énorme signal, symbolique de la volonté de réforme du gouvernement, et une prise de conscience de la nécessité urgente de faire passer pour l'instant l'économie avant la politique".

Les débats entourant ces réformes ont provoqué des tensions au sein de la coalition gouvernementale menée par le Parti du Congrès de Manmohan Singh, certains de ses alliés redoutant leurs conséquences sur le plan électoral.

Les analystes se montrent donc prudents, rappelant que l'Inde est déjà revenue par le passé sur des annonces de réformes.

"Toute marche arrière serait désastreuse", prévient Sudip Bandyopadhyay, directeur général de Destimoney Securities à Bombay. "L'application des mesures de réformes sera déterminante pour les marchés à partir de maintenant."

"PAS LA PANACÉE"   Suite...

 
<p>La Bourse de Bombay a atteint lundi son plus haut niveau depuis 14 mois, emmen&eacute;e par les valeurs de la distribution et du transport a&eacute;rien, trois jours apr&egrave;s l'annonce par le gouvernement d'une s&eacute;rie de r&eacute;formes ouvrant ces deux secteurs aux investisseurs &eacute;trangers. /Photo d'archives/REUTERS/Danish Siddiqui</p>