Rechute à Wall Street possible après l'euphorie

dimanche 16 septembre 2012 22h38
 

par Edward Krudy

NEW YORK (Reuters) - Comparer la Réserve fédérale à un centre de désintoxication qui doperait les investisseurs avec des produits de substitution est une plaisanterie récurrente à Wall Street depuis le premier plan de soutien de la Fed il y a près de quatre ans.

La chute de l'histoire est que les malades ont toujours besoin de plus en plus pour être satisfaits et que chaque période d'euphorie est suivie d'un sévère retour de bâton.

Après la frénésie provoquée par l'annonce la semaine dernière d'un plan d'achats de 40 milliards de dollars d'actifs par mois, les marchés devraient être plus sobres cette semaine, les investisseurs cherchant à se faire une idée de l'impact à long terme des mesures, et de l'évolution du reste de l'année.

Ils se tourneront vers les élections américaines de novembre, avec ses débats sur les impôts et les dépenses budgétaires, et sur la baisse des résultats de sociétés.

"Pour l'instant, on a une euphorie de court terme. Mais ensuite se pose la question de savoir vers quoi on se dirige à partir de là", dit Frank Fantozzi, responsable de Planned Financial Services, société de gestion indépendante à Cleveland. "Je pense qu'après une semaine ou deux, si les données fondamentales de l'économie ne changent pas, on verra le marché baisser un peu et on continuera à peiner jusqu'à l'élection."

L'impact sur les marchés du programme de rachats par la Banque centrale européenne (BCE) d'obligations des Etats de la zone euro en difficultés, puis l'engagement de la Fed à soutenir la croissance sans limite, a été spectaculaire. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont atteint leurs plus hauts niveaux depuis près de 5 ans et le Nasdaq s'approche d'un plus haut de 12 ans.

TERRITOIRE GRISANT

Mais vendredi, les fortes hausses de la matinée sur les marchés d'actions se sont régulièrement érodées tout au long de la séance, peut-être un premier signe de la lassitude qui commence lentement à faire son chemin sur les marchés.   Suite...

 
<p>Apr&egrave;s la fr&eacute;n&eacute;sie provoqu&eacute;e par l'annonce la semaine derni&egrave;re d'un plan d'achats de la Fed de 40 milliards de dollars d'actifs par mois, les march&eacute;s am&eacute;ricains devraient &ecirc;tre plus sobres cette semaine, les investisseurs cherchant &agrave; se faire une id&eacute;e de l'impact &agrave; long terme des mesures, et de l'&eacute;volution du reste de l'ann&eacute;e. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid</p>