Les Bourses européennes accroissent leurs gains à la mi-séance

vendredi 14 septembre 2012 12h59
 

PARIS (Reuters) - L'ambiance est à l'euphorie vendredi sur les places financières européennes, qui accroissent leurs gains à mi-séance, et Wall Street est de nouveau attendu en hausse après avoir déjà salué jeudi les mesures de soutien à l'économie américaine annoncées par la Réserve fédérale.

La Fed s'est notamment engagée à acheter pour 40 milliards de dollars (31 milliards d'euros) de dette immobilière par mois jusqu'à ce que le taux de chômage aux Etats-Unis baisse sensiblement. Elle a également annoncé qu'elle ne relèverait pas ses taux d'intérêt avant la mi-2015 au plus tôt, alors qu'elle évoquait jusqu'à présent l'échéance de la fin 2014.

Ce troisième plan d'assouplissement quantitatif (QE) espéré depuis des semaines par les investisseurs a réveillé leur appétit pour le risque. À Paris, le CAC 40 s'envole de 1,91% à 3.569,11 points vers 10h30 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,44% et à Londres, le FTSE prend 1,53%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 progresse de 1,86%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse.

En Europe, l'indice Eurostoxx 50 de la volatilité, baromètre de l'aversion au risque des investisseurs, perd près de 10%, à son plus bas niveau depuis près de deux ans.

Les valeurs cycliques sont les premières bénéficiaires de cette confiance retrouvée. Les produits de base (+5,61%) et l'automobile (+4,03%) signent ainsi les plus fortes hausses sectorielles. Les bancaires (+2,49%) sont également recherchées, alors que les défensives font les frais de ce rally, en particulier le secteur de l'alimentation et de la boisson (-0,70%).

La Fed, avec l'assouplissement monétaire, et la Banque centrale européenne, en annonçant la semaine dernière son plan de rachat de dette, ayant rempli leur mission, l'attention devrait se reporter sur les Etats, en particulier l'Espagne et la Grèce qui sont au menu de la réunion des ministres des Finances de la zone euro ce vendredi à Chypre.

L'Eurogroupe espère que l'Espagne, qui ne veut pas se voir imposer de nouvelles coupes budgétaires, va rapidement dire si elle entend solliciter une aide du fonds de soutien de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES), préalable à toute intervention de la BCE sur le marché secondaire.

Mais la détente déjà amorcée des rendement des emprunts d'Etat espagnols encourage Madrid à jouer la montre, de même que Berlin, qui sait qu'un nouveau plan de sauvetage susciterait beaucoup d'opposition en Allemagne.   Suite...

 
<p>L'ambiance est &agrave; l'euphorie vendredi sur les places financi&egrave;res europ&eacute;ennes, qui accroissent leurs gains &agrave; mi-s&eacute;ance. &Agrave; Paris, le CAC 40 s'envole de 1,91% &agrave; 3.569,11 points vers 10h30 GMT. &Agrave; Francfort, le Dax gagne 1,44% et &agrave; Londres, le FTSE prend 1,53%. L'indice paneurop&eacute;en Eurostoxx 50 progresse de 1,86%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>