Comment fonctionne le plan d'assouplissement de la Fed ?

vendredi 14 septembre 2012 07h38
 

CHICAGO (Reuters) - La Réserve fédérale a lancé jeudi un nouveau plan de soutien à l'économie en annonçant qu'elle achèterait désormais pour 40 milliards de dollars (31 milliards d'euros) de dette immobilière par mois et qu'elle poursuivrait ses achats de titres sur les marchés jusqu'à ce que le marché du travail s'améliore nettement et sous réserve que l'inflation reste contenue.

Comment fonctionne un programme d'assouplissement quantitatif - le plan annoncé par la Fed est le troisième du genre - et quels en sont les risques ?

Voici cinq questions-réponses au sujet du "QE3".

QU'EST QU'UN ASSOUPLISSEMENT QUANTITATIF ?

Une banque centrale achète une grande quantité d'actifs - en l'occurrence des crédits immobiliers titrisés - en vue de faire baisser les taux d'intérêt et de donner un coup de fouet à l'économie.

COMMENT EST MIS EN OEUVRE UN TEL PROGRAMME ?

Pour acheter les titres de dette, la Fed fait pour ainsi dire tourner la planche à billets, réglant ses achats en créditant les comptes des banques auprès de qui elle les achète. De ce fait, les sommes s'accumulent dans les comptes ouverts par banques auprès de la Fed, comptes qui rapportent le maigre taux d'intérêt de 0,25% que verse la banque centrale. Le but est que les établissements se montrent, grâce à cet argent, plus disposés à prêter aux ménages et aux entreprises. Si les entreprises utilisent à leur tour les crédits obtenus pour acheter des équipements, si les ménages s'en servent pour acheter des maisons et des voitures, alors l'économie reçoit le coup de pouce visé.

Les achats d'obligations de la Fed soutiennent également l'économie parce qu'ils font baisser le coût de l'emprunt. Des achats en grande quantité de n'importe quel actif en font généralement augmenter le prix. Et sur le marché obligataire, une hausse des prix se traduit par une baisse du rendement. Parce que la Fed va se concentrer sur des crédits immobiliers titrisés, le programme a directement pour but de faire baisser le coût d'un prêt immobilier. En outre, certains investisseurs, refroidis par la flambée des prix des actifs qu'achète la Fed, peuvent se tourner vers d'autres actifs, comme des obligations d'entreprise, évolution qui fait à son tour monter le prix de cet actif et, par voie de conséquence, en fait baisser le rendement. Il devient alors pour les entreprises plus intéressant d'emprunter et de dépenser.

POURQUOI LA FED SE LANCE-T-ELLE DANS UN TEL PROGRAMME ?   Suite...

 
<p>La R&eacute;serve f&eacute;d&eacute;rale a lanc&eacute; jeudi un nouveau plan de soutien &agrave; l'&eacute;conomie en annon&ccedil;ant qu'elle ach&egrave;terait d&eacute;sormais pour 40 milliards de dollars de dette immobili&egrave;re par mois et qu'elle poursuivrait ses achats de titres sur les march&eacute;s jusqu'&agrave; ce que le march&eacute; du travail s'am&eacute;liore nettement et sous r&eacute;serve que l'inflation reste contenue. /Photo prise le 22 ao&ucirc;t 2012/REUTERS/Larry Downing</p>