Les Bourses européennes terminent en légère hausse

mercredi 12 septembre 2012 18h21
 

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé en légère hausse mercredi, à l'exception de Londres, après avoir effacé une partie des gains engrangés après le feu vert de la Cour constitutionnelle allemande à la ratification du nouveau fonds de sauvetage de la zone euro, condition essentielle aux efforts pour juguler la crise de la dette, notamment au programme de rachat d'obligations de la Banque centrale européenne (BCE).

Wall Street évolue également légèrement dans le vert, l'attention désormais tournée vers la réunion mensuelle de la Réserve fédérale, dont les marchés espèrent qu'elle annoncera jeudi un nouvel assouplissement monétaire (QE) pour soutenir l'économie américaine.

"Le marché ne fait que confirmer ce qu'il avait anticipé - nous nous attendons à ce que des liquidités soient injectées dans l'économie, par la Fed, par la BCE, et (le président de la BCE) Mario Draghi a été très volontaire dans ses déclarations", souligne Leo Kelly, directeur de HighTower Advisors.

"C'est l'un de ces cas où une mauvaise décision aurait pu décevoir sensiblement les marchés, mais où une bonne décision répond simplement aux attentes."

À Paris, le CAC 40 a terminé en petite hausse de 0,18% à 3.543,79 points après une fin de séance marquée par des prises de profit.

"Nous avons liquidé quelques positions à court terme sur le CAC et l'Eurostoxx 50", explique Ion-Marc Valahu, gestionnaire de fonds chez Clairinvest, qui voit dans la décision de la Cour constitutionnelle allemande "une nouvelle étape vers l'amélioration de la situation en Europe".

Le Dax allemand a signé une progression de 0,46%, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s'est contenté d'un modeste +0,08%. Le Footsie britannique a en revanche reculé de -0,17%.

Aux valeurs, les bancaires ont sans surprise été favorisées, signant la plus forte hausse sectorielle européenne au côté des automobiles (+1,34%). Les secteurs défensifs, comme l'alimentation et les boissons (-1,05%) ont en revanche été délaissées.

EADS (-5,63%) et BAE Systems (+10,62%) ont réagi de manière diamétralement opposée à l'annonce de discussions en cours en vue d'une fusion qui créerait un nouveau géant européen de l'aéronautique, de la défense, de l'espace et de la sécurité.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>