Les entreprises reviennent en force sur le marché de la dette

mercredi 12 septembre 2012 11h01
 

par Blandine Hénault et Raoul Sachs

PARIS (Reuters) - La Banque centrale européenne a donné un coup de fouet aux obligations d'entreprise (crédit corporate), qui s'est traduit ces dernières semaines par de nombreuses émissions, habituellement rares en été, et par un resserrement des primes de risque (spreads) offertes aux investisseurs.

Depuis que Mario Draghi, le 26 juillet, a promis que la BCE ferait tout pour sauver la zone euro - ce qui s'est traduit concrètement jeudi dernier par l'annonce d'un nouveau dispositif de rachat de dette -, les entreprises espagnoles et italiennes ont pu revenir sur le marché du crédit qui leur était fermé jusque-là.

Mais ce sont toutes les entreprises de la zone euro qui peuvent ainsi profiter de la baisse des taux pour assurer leur financement ou leur refinancement. Les non-financières, qui n'avaient rien émis en août 2011, ont émis 7,4 milliards d'euros le mois dernier.

Le début septembre a été particulièrement actif sur le marché primaire avec 10,25 milliards d'euros émis rien que la semaine dernière - dont plus de 7,0 milliards par des corporates de la catégorie investissement (IG, "BBB-" et au-dessus). Cela a porté le total des émissions depuis le début de l'année à plus de 116 milliards d'euros, contre un peu plus de 90 milliards au total en 2011, selon des données de la Société générale.

"D'ores et déjà, les montants émis la semaine dernière dépassent les remboursements prévus ce mois-ci (-3,1 milliards d'euros), ce qui porte le montant net des émissions cette année à 67 milliards d'euros", ont noté Suki Mann et Juan Esteban Valencia, stratégistes crédit chez Société générale.

15 MILLIARDS ÉMIS LUNDI

Profitant de l'effet BCE, plus de 5 milliards d'euros ont été émis sur le marché de la dette par les entreprises européennes vendredi dernier, et encore 15 milliards d'euros lundi, selon des chiffres cités par Laurent Sardi, responsable de l'activité crédit chez Louis Capital Markets.

Dernières opérations en date, Total a émis mardi 500 millions d'euros d'obligations à 11 ans, faisant appel au marché de la dette pour la première fois depuis septembre 2010. Unibail-Rodamco a annoncé le même jour une émission d'obligations à option de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes à échéance 1er janvier 2018 d'un montant nominal initial d'environ 750 millions d'euros.   Suite...

 
<p>Avec 10,25 milliards d'euros &eacute;mis rien que la semaine derni&egrave;re, la Banque centrale europ&eacute;enne a donn&eacute; un coup de fouet aux obligations d'entreprise (cr&eacute;dit corporate), qui s'est traduit par un resserrement des primes de risque (spreads) offertes aux investisseurs. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>