12 septembre 2012 / 05:52 / dans 5 ans

Les prix à la consommation ont progressé de 0,7% en août

<p>Les prix &agrave; la consommation ont progress&eacute; de 0,7% au mois d'ao&ucirc;t en France sous l'impact notamment d'une forte hausse des prix de l'&eacute;nergie, selon les statistiques publi&eacute;es mercredi par l'Insee. Sur un an, l'inflation ressort &agrave; 2,1%. /Photo d'archives/REUTERS</p>

PARIS (Reuters) - Les prix à la consommation ont progressé de 0,7% au mois d‘août en France sous l‘impact notamment d‘une forte hausse des prix de l’énergie, selon les statistiques publiées mercredi par l‘Insee. Sur un an, l‘inflation ressort à 2,1%.

En juillet, les prix avaient reculé de 0,4%, sous l‘effet notamment des soldes d’été, le taux d‘inflation sur les douze derniers mois s’élevant alors à 1,9%.

L‘indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres pays de la zone euro, s‘inscrit également en hausse de 0,7% sur un mois, en août. Sa progression est de 2,4% sur un an.

Seize économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un indice IPCH en hausse de 0,6% d‘un mois sur l‘autre et de 2,3% sur un an.

L‘Insee explique le rebond de l‘inflation du mois d‘août par la hausse des prix de l’énergie (+3,6%), celle, saisonnière, des produits manufacturés (+1,2%) au sortir des soldes estivales, ainsi que celle de certains services liés au tourisme.

<p>LES PRIX &Agrave; LA CONSOMMATION</p>

“Ces hausses sont légèrement atténuées par le repli, également saisonnier, des prix des produits frais” (-0,5%), ajoute l‘institut.

Les prix de l’énergie, qui affichent une progression de 6,9% sur un an, ont souffert d‘une vive hausse des prix pétroliers : +6,6% pour les combustibles liquides et +5,3% pour les carburants.

Cette évolution avait amené le gouvernement a agir fin août pour faire baisser de six centimes le litre les prix des carburants à la pompe grâce notamment à une légère baisse des taxes.

Hors tabac, l‘indice des prix a enregistré la même progression de 0,7% sur le mois, sa progression sur un an étant de 2,0%.

Yann Le Guernigou, édité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below