La Fed susceptible de lancer un 3e programme d'assouplissement

dimanche 9 septembre 2012 17h59
 

par Pedro Nicolaci da Costa

WASHINGTON (Reuters) - La Réserve fédérale devrait annoncer cette semaine un nouveau programme de rachat d'obligations souveraines afin de faire baisser encore davantage les coûts d'emprunt et de dynamiser une activité économique qui ne croît pas suffisamment pour faire reculer le chômage.

Malgré l'opposition affichée de Mitt Romney, candidat républicain à la Maison blanche, à un troisième programme d'assouplissement quantitatif ("QE3") et des dissensions internes à la banque centrale américaine, les économistes sont d'avis que les mauvais chiffres de l'emploi du mois d'août vont conduire la Fed à agir.

Le nombre de créations d'emplois le mois dernier aux Etats-Unis n'a été que de 96.000, selon les chiffres publiés vendredi par le département du Travail, contre 141.000 en juillet (révisé de 163.000). Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 125.000 créations de postes. "La Réserve fédérale va assouplir à nouveau. Il y a trop de personnes sans emploi et le taux de chômage est trop élevé à ce stade d'une reprise économique", a estimé Sung Won Sohn, professeur d'université en Californie.

Contrairement à la Banque centrale européenne (BCE), dont le seul mandat est de garantir la stabilité des prix à la consommation, la politique monétaire de la Fed a un double objectif, contenir les pression inflationnistes et créer les conditions du plein emploi.

Si la Fed s'engageait dans un nouveau programme d'assouplissement quantitatif à l'issue, jeudi, de la réunion de son comité de politique monétaire étalé sur deux jours, elle agirait une semaine après que la BCE a avalisé le lancement d'un nouveau programme de rachats d'obligations souveraines sur le marché secondaire.

Ce programme est potentiellement illimité et destiné à réduire les coûts de financement de pays de la zone euro sous pression afin de tourner la page de la crise de l'euro.

Après la publication des chiffres de l'emploi vendredi, la probabilité estimée par les économistes d'un lancement imminent par la Réserve fédérale d'un nouveau cycle de rachats d'obligations a fortement augmenté, la médiane des réponses des 59 experts interrogés donne une probabilité de 60% du lancement d'un "QE3" contre un taux de 45% lors d'une enquête réalisée le 24 août.

QUEL IMPACT SUR LA CROISSANCE ?   Suite...

 
<p>La R&eacute;serve f&eacute;d&eacute;rale am&eacute;ricaine devrait annoncer cette semaine un nouveau programme de rachat d'obligations souveraines afin de faire baisser encore davantage les co&ucirc;ts d'emprunt et de dynamiser une activit&eacute; &eacute;conomique qui ne cro&icirc;t pas suffisamment pour faire reculer le ch&ocirc;mage. /Photo prise le 1er ao&ucirc;t 2012/REUTERS/Larry Downing</p>