Les Espagnols estiment inévitable un plan de sauvetage

dimanche 9 septembre 2012 14h52
 

MADRID (Reuters) - Les Espagnols ont de moins en moins confiance dans leur gouvernement et estiment dans leur grande majorité inévitable un sauvetage de leur pays par l'Union européenne, selon un sondage Metroscopia publié dimanche.

Quelque 72% des personnes interrogées estiment qu'un plan de sauvetage devra être organisé par l'UE pour faire baisser les coûts de financement de l'Etat et aider le gouvernement à atteindre ses objectifs de déficit budgétaire. Ils étaient 62% à penser la même chose il y a un mois.

L'Espagne est retombée en récession à la fin 2011.

Le gouvernement du Parti populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy, qui a déjà accepté une aide européenne pour ses banques, affirme ne pas être pressé de demander des soutiens supplémentaires. Il s'est dit toutefois prêt à discuter des conditions attachées au nouveau programme de rachats d'obligations annoncé jeudi par la Banque centrale européenne.

Ce plan de rachat de titres d'un montant théoriquement illimité est destiné aux Etats qui sollicitent un sauvetage au niveau européen et qui se soumettront à des conditions strictes.

Malgré les difficultés économiques, les Espagnols sont attachés à l'euro : 70% des sondés estiment que l'Espagne doit conserver la monnaie unique. Seuls 21% souhaitent le retour de la peseta.

Le Président du gouvernement, Mariano Rajoy, voit sa cote baisser : 73% des Espagnols estiment qu'il ne fait pas un bon travail et 84% disent avoir peu ou pas confiance en lui.

Toutefois, la cote du PP remonte un peu : 30,9% des électeurs disent qu'ils voteraient pour ce parti s'il y avait une élection aujourd'hui, contre 30% le mois précédent. Quand le PP a remporté les élections législatives en novembre, il était à 44,6%.

Le PSOE (social-démocrate, opposition) voit son taux de soutien tomber à 24,1% contre 24,7% en août.

Nigel Davis; Danielle Rouquié pour le service français

 
<p>A Barcelone. Les Espagnols ont de moins en moins confiance dans leur gouvernement et estiment dans leur grande majorit&eacute; in&eacute;vitable un sauvetage de leur pays par l'Union europ&eacute;enne, selon un sondage Metroscopia publi&eacute; dimanche. Le pays est retomb&eacute; en r&eacute;cession &agrave; la fin 2011. /Photo prise le 28 ao&ucirc;t 2012/REUTERS/Gustau Nacarino</p>