La Chine et la Russie tirent le signal d'alarme

samedi 8 septembre 2012 12h15
 

par Timothy Heritage

VLADIVOSTOK, Russie (Reuters) - La Chine et la Russie ont tiré samedi le signal d'alarme sur l'état de l'économie mondiale et exhorté les pays membres de l'Apec, réunis au sommet ce week-end à Vladivostok (Russie), à se protéger en renforçant des liens économiques au niveau régional.

Le président Hu Jintao a déclaré que Pékin ferait tout son possible pour renforcer les liens de coopération entre les 21 Etats membres du Forum de coopération économique Asie-Pacifique et relancer son économie afin d'améliorer les chances d'une embellie de l'économie mondiale.

Son homologue russe a dit qu'il fallait abattre les barrières douanières en ouvrant les travaux du sommet, organisé sur l'île Rousski, relié à Vladivostok par un nouveau pont spectaculaire symbolisant le virage vers l'Asie d'une Russie prenant ses distances avec une Europe se débattant dans la crise de la dette.

"Il est important de bâtir des ponts et non des murs. Nous devons continuer à nous battre pour une plus forte intégration", a déclaré Vladimir Poutine à ses pairs de l'Apec, assis au bord d'une table ronde donnant sur le pont suspendu, le plus grand de ce type au monde et qui a coûté un milliard de dollars.

"La reprise économique générale marque le pas. Nous ne pourrons surmonter les tendances négatives qu'en augmentant le volume des biens et des services et en renforçant les flux de capitaux", a-t-il dit.

Avant le sommet, Hu avait déclaré à des hommes d'affaires que l'économie mondiale était entravée par "des facteurs déstabilisants et des incertitudes", ajoutant que la crise de 2008-2009 était loin d'être terminée. La Chine, avait-il promis, jouera son rôle en consolidant la reprise.

"L'économie mondiale se redresse aujourd'hui doucement et des facteurs de déstabilisation et des incertitudes persistent. L'impact sous-jacent de la crise financière internationale est loin d'être terminé", avait-il dit.

VIRAGE VERS L'ASIE   Suite...

 
<p>Le pr&eacute;sident chinois Hu Jintao et son homologue russe Vladimir Poutine (&agrave; gauche), au sommet de l'Apec, &agrave; Vladivostok, en Russie. La Chine a tir&eacute; samedi le signal d'alarme sur l'&eacute;tat de l'&eacute;conomie mondiale et exhort&eacute; les pays membres du Forum de coop&eacute;ration &eacute;conomique Asie-Pacifique &agrave; se prot&eacute;ger en renfor&ccedil;ant des liens &eacute;conomiques au niveau r&eacute;gional. /Photo prise le 8 septembre 2012/REUTERS/Mikhail Metzel/Pool</p>