7 septembre 2012 / 11:33 / il y a 5 ans

Les Bourses européennes continuent de progresser à la mi-séance

<p>Les Bourses europ&eacute;ennes poursuivent leur progression vendredi &agrave; mi-s&eacute;ance, apr&egrave;s l'envol&eacute;e de jeudi, le nouveau plan de rachat de dette de la BCE ayant rassur&eacute; les investisseurs quant &agrave; la p&eacute;rennit&eacute; de l'euro. &Agrave; Paris, le CAC 40 gagne encore 1,12% &agrave; 3.549,36 points vers 13h05. /Photo d'archives/Charles Platiau</p>

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivaient leur progression vendredi à mi-séance et Wall Street est attendue en légère hausse, après l'envolée de jeudi, le nouveau plan de rachat de dette de la Banque centrale européenne (BCE) ayant rassuré les investisseurs quant à la pérennité de l'euro.

La BCE a avalisé jeudi le lancement d'un nouveau programme de rachats d'obligations souveraines sur le marché secondaire, potentiellement illimité et destiné à réduire les coûts de financement de pays de la zone euro sous pression.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne encore 1,12% à 3.549,36 points vers 11h05 GMT, après sa hausse de plus de 3% la veille. À Francfort, le Dax prend encore 0,81% et à Londres, le FTSE avance de 0,18%. L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 gagne 1,2%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,2% à 0,4%.

De plus, les investisseurs sont optimistes en ce qui concerne la statistique de l'emploi américain pour le mois août, qui sera publiée à 12h30 GMT. Ils sont confortés en cela par le fait que le secteur privé américain a créé 201.000 emplois au mois d'août, un chiffre nettement supérieur aux attentes, suivant l'enquête mensuelle du cabinet de conseil ADP.

Un excédent commercial allemand meilleur que prévu et un vaste programme d'investissements publics annoncé par Pékin contribuent à soutenir les cours.

"Je suis positif sur le marché à court terme. On commence à voir arriver les réponses des dirigeants politiques, les valorisations restent correctes et la toile de fond macroéconomique n'est pas si mauvaise que cela. Ces trois éléments soutiennent la dynamique du marché", estime Graham Bishop, stratégiste chez Exane BNP Paribas.

Les secteurs cycliques tels que les banques, les ressources naturelles et la construction figurent parmi les gains les plus importants, variant de 2% à 2,7%.

Du côté du marché obligataire, les coûts d'emprunt de l'Italie et de l'Espagne ont poursuivi leur baisse de la veille, toujours à la faveur des annonces faites jeudi par le président de la BCE Mario Draghi. Le rendement espagnol à 10 ans est passé sous les 6% pour la première fois depuis mai et s'établit à 5,775% à mi-séance.

Les futures sur Bund, qui étaient stables en ouverture, sont en baisse.

L'euro évolue autour d'un pic de plus de deux mois face au dollar, à près de 1,27.

Sur le marché pétrolier, le Brent reste sous les 114 dollars le baril. Toutefois, comme la veille, le pétrole ne profite pas pleinement de l'annonce de la BCE compte tenu du niveau déjà très élevé des prix et la crainte d'une baisse de la demande mondiale.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below