Les Bourses européennes clôturent en forte hausse

jeudi 6 septembre 2012 18h18
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte hausse jeudi, dopées comme Wall Street par les déclarations du président de la Banque centrale européenne (BCE) venues confirmer le lancement d'un nouveau programme de rachat d'obligations d'Etat destiné à venir en aide à l'Espagne et l'Italie et à rassurer les investisseurs sur le fait que l'euro est "irréversible".

Mario Draghi a annoncé en outre que la BCE renonçait à son statut de créancier privilégié sur les titres achetés dans le cadre de ce programme.

À Paris, l'indice CAC 40 a repassé la barre des 3.500 points et terminé sur un gain de 3,06% à 3.509,88 points. Le Footsie britannique a gagné 2,11% et le Dax allemand 2,91%, tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 a pris 2,36% et que l'EuroStoxx 50 a bondi de 3,4%, à son plus haut niveau de clôture en cinq mois.

A Madrid, l'Ibex a bondi de 4,91% et Milan a grimpé de 4,31%.

L'annonce, peu avant le discours de Mario Draghi à Francfort, que le secteur privé américain avait créé 201.000 d'emplois en août, un nombre nettement supérieur aux attentes du marché, a aussi contribué à l'envolée des actifs à risque, y compris le pétrole.

Soutenus par la BCE et les chiffres de l'emploi, les marchés américains prenaient plus de 1,8% à la clôture en Europe, avec un indice S&P 500 à ses plus de plus de quatre ans.

"J'estime que cette initiative (de la BCE) devrait limiter les risques extrêmes liés à la crise de l'euro", commente Gérard Lane, stratégiste chez Shore Capital. "Il est peu probable qu'elle débouche sur une croissance économique plus rapide mais elle devrait calmer les craintes d'un effondrement du système financier et d'une aggravation de la grande récession en cours (au Portugal, en Irlande, en Italie et en Espagne)."

Les valeurs bancaires et cycliques ont été les premières a profiter du soulagement des investisseurs, qui attendaient avec une certaine inquiétude la confirmation de ce programme d'achats obligataires de la BCE, annoncé début août, avec une hausse de 4,39% de l'indice bancaire européen et de 4,18% de l'indice automobile.

L'euro profite également des déclarations de Mario Draghi et se traite autour de 1,2630 dollar, en hausse de 0,25%, tout en restant sous son pic de 1,2650 atteint la semaine dernière.   Suite...

 
<p>LA CL&Ocirc;TURE DES BOURSES EUROP&Eacute;ENNES</p>