Le gouvernement n'a pas arrêté sa prévision de croissance 2013

mercredi 5 septembre 2012 18h12
 

par Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - Le gouvernement n'a pas encore arrêté l'estimation de croissance économique qui figurera dans le budget 2013, ont indiqué mercredi les services du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

La porte-parole du gouvernement avait auparavant déclaré qu'une révision de la prévision actuelle (+1,2%) n'était pas à l'ordre du jour.

Les consensus d'économistes tablent sur une croissance proche de 0,5% ou 0,6% l'an prochain.

Jean-Marc Ayrault avait pris acte fin août du caractère optimiste de l'estimation du gouvernement et avait reconnu le 27 août qu'il faudrait sans doute la revoir "un peu".

"Paris n'a pas arrêté une nouvelle prévision de croissance pour 2013. Le projet de loi de finance est fondé sur une prévision de croissance qui n'a pas encore été arbitrée", ont expliqué mercredi les services du Premier ministre.

Déjà marqué du sceau des difficultés budgétaires, le budget 2013 pourrait devenir un véritable casse-tête financier pour un gouvernement qui récuse le terme d'austérité.

Malgré l'effondrement de la croissance, le gouvernement a conservé son objectif de réduire le déficit public à 3% du PIB fin 2013 contre 4,5% fin 2012.

Une croissance plus faible qu'espéré signifierait des milliards d'euros supplémentaires à trouver en impôts ou en réductions de dépenses.   Suite...

 
<p>Le gouvernement n'a pas encore arr&ecirc;t&eacute; l'estimation de croissance &eacute;conomique qui figurera dans le budget 2013, selon les services du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault. La porte-parole du gouvernement avait auparavant d&eacute;clar&eacute; qu'une r&eacute;vision de la pr&eacute;vision actuelle (+1,2%) n'&eacute;tait pas &agrave; l'ordre du jour. /Photo d'archives/REUTERS/Thierry Roge</p>