L'approvisionnement des foyers en électricité délicat après 2016

mercredi 5 septembre 2012 09h38
 

PARIS (Reuters) - L'alimentation des foyers français en électricité deviendra plus délicate à assurer dès 2016, lorsque des centrales polluantes devront fermer en application de nouvelles normes environnementales, souligne le Réseau Transport Electricité (RTE) dans un rapport publié mercredi.

La moitié des sites de production au charbon, fioul et cogénération devraient fermer à partir de cette date, entraînant un bouleversement énergétique plus important que la médiatique fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

L'opérateur des 100.000 km de lignes à haute tension françaises précise que "la sécurité de l'approvisionnement devrait être assurée jusqu'en 2015".

"À partir de 2016, la sécurité d'approvisionnement devient plus tendue, en raison de la fermeture de productions charbon et fioul", écrit RTE dans son bilan prévisionnel 2012.

La réglementation européenne imposera à cette date des limites aux émissions de gaz à effet de serre, au-delà desquelles les sites de production devront fermer.

La France possède une quarantaine d'unités de production au charbon et au fioul. Elles fournissent moins de 20% de l'électricité du pays mais permettent de répondre rapidement à la hausse de la demande lors des pics de consommation.

Selon RTE, la moitié des sites polluants français devraient être concernés, soit une capacité de production qui pourrait atteindre une dizaine de gigawatts.

"Un changement significatif du parc de production s'annonce, sous le coup du déclassement d'installations thermiques, du développement des énergies renouvelables et de la fermeture de Fessenheim en 2017", écrit RTE.

AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION   Suite...

 
<p>Dans un rapport publi&eacute; mercredi, le R&eacute;seau Transport Electricit&eacute; souligne que l'alimentation des foyers en &eacute;lectricit&eacute; deviendra plus d&eacute;licate &agrave; assurer d&egrave;s 2016, lorsque des centrales polluantes devront fermer en application de nouvelles normes environnementales. /Photo d'archives/ REUTERS/Siphiwe Sibeko (SOUTH AFRICA - Tags: BUSINESS ENERGY)</p>