Airbus relève ses prévisions de demande grâce à l'Asie

mardi 4 septembre 2012 16h24
 

par Rhys Jones

LONDRES (Reuters) - Airbus a relevé mardi de 5% sa prévision de long terme de la demande mondiale d'avions commerciaux, grâce notamment à la croissance attendue du trafic en Asie-Pacifique.

Le premier constructeur mondial d'avions civils, contrôlé par EADS, estime que les compagnies aériennes achèteront un total de 28.200 appareils au cours des 20 prochaines années (27.350 avions passagers et 850 avions de fret), un marché évalué à 4.000 milliards de dollars.

Malgré la crise, l'industrie aéronautique profite tout à la fois de la croissance des pays émergents et de la volonté des compagnies aériennes de remplacer leurs appareils trop gourmands en kérosène par des avions éco-efficients.

Dans ce dernier cas, Airbus estime que plus de 10.000 avions passagers seront remplacés par de nouveaux appareils plus économes en carburant.

Le reste de la croissance sera due au boom du trafic dans les pays émergents, notamment dans la région Asie-Pacifique.

"Les économies émergentes représenteront plus de la moitié de la croissance globale du trafic au cours des 20 prochaines années", a déclaré John Leahy, directeur commercial d'Airbus dans un communiqué.

"Une urbanisation accrue et le doublement de la population mondiale des classes moyennes qui devrait atteindre cinq milliards, sont également des facteurs de croissance. D'ici 2031, le nombre de mégapoles sera de 92, soit plus du double du nombre actuel. Plus de 90% du trafic mondial s'effectuera entre ou via ces mégapoles".

Dans ses précédentes prévisions globales de marché, il y a un an, Airbus estimait la demande à 26.921 avions passagers sur la période 2011-2030, soit un marché de 3.300 milliards de dollars.   Suite...

 
<p>Airbus A380 et A320 lors du salon a&eacute;ronautique de Farnborough. Airbus anticipe une demande de plus de 28.000 avions pour les 20 prochaines ann&eacute;es, un march&eacute; &eacute;valu&eacute; &agrave; 3.700 milliards de dollars et port&eacute; par la croissance attendue du trafic en Asie-Pacifique. /Photo prise le 10 juillet 2012/REUTERS/Luke MacGregor</p>